Depuis samedi, des eaux usées émanant d’une trappe d’égout, incommode les habitants de la rue Volcy Pougnet, à Port-Louis. Outre l’odeur nauséabonde qui s’en dégage, ce débordement représente un danger pour les personnes se rendant à l’hôpital Jeetoo.
Une flaque d’eau puante s’étend devant la maison de Gona Soopramania depuis quelques jours. Ce problème, qui s’était déjà produit en juin, avait déjà été évoqué avec les autorités concernées. « J’avais écrit à la Wastewater Management Authority, ainsi qu’aux ministères de l’Environnement et de la Santé. Suite à cela, le problème a été réglé. Toutefois, depuis samedi, les eaux usées ont recommencé à déborder de la trappe », explique Gona Soopramania.
Ce passage parallèle à la rue Volcy Pougnet est emprunté chaque jour par des centaines de personnes se rendant à l’hôpital Jeetoo, situé juste à côté. « Imaginez une personne avec des blessures au pied qui doit traverser dans cette eau sale ou encore une femme enceinte qui risque de glisser », poursuit notre interlocuteur.
Il précise qu’il habite cette région depuis de longues années et que jamais auparavant, de tels inconvénients ne s’étaient produits.
Nous n’avons pu obtenir des précisions de la Wastewater Management Authority sur ce sujet.