Le roman d’Alain Gordon-Gentil, J’attendrai la fin du monde, est sorti à Paris. Publié aux éditions Julliard, cet ouvrage est le sixième que signe l’auteur. Alain Gordon-Gentil sera dans le courant de mars au Salon du Livre de Paris 2016. Scope vous propose un aperçu.
Sur le site des éditions Julliard, le roman est ainsi décrit : “Concilier plusieurs identités en une même personne, comme au sein d’un même peuple, c’est là toute la difficulté d’être créole… Avec un mélange d’humour toujours un peu cruel et de tendresse lucide, retraçant un demi-siècle d’histoire, Alain Gordon-Gentil nous livre ici une réflexion originale sur la question très actuelle de l’identité et des origines.”
J’attendrai la fin du monde sera disponible dans les librairies mauriciennes dans une dizaine de jours. Il coûtera environ Rs 700. Scope vous en propose un avant-goût en guise de mise en bouche. C’est une histoire bien mauricienne où l’on reconnaît la patte de l’écrivain. La quatrième de couverture en dit déjà long sur l’époque et aussi un peu sur l’homme du roman.
En 1967, les Mauriciens sont partagés entre ceux qui combattent pour l’indépendance de l’île et ceux qui, par crainte d’un effondrement économique, préfèrent rester sous domination britannique.