Alors que sir Anerood Jugnauth, Xavier-Luc Duval et Ivan Collendavelloo ont tour à tour ciblé le MMM et le PTr, le leader du MSM, Pravind Jugnauth, a situé l’enjeu pour l’Alliance Lepep des prochaines élections municipales à « ki lepep plebisit nou ». C’était samedi lors de la présentation des 120 candidats de l’Alliance Lepep aux municipales du 14 juin, au Sun Trust.
« Anze eleksyon minisipal ki pe vini li simp : nou atann ki lepep plebisit nou dan travay formindab ki nou pe fer aktielman », a lancé le leader du MSM, Pravind Jugnauth. « An mem tan, nou atann lepep vinn dir “non” a Navin Ramgoolam e Paul Berenger, ek “non” a frod, koripsyon, skandal, imoralite, traizon ek arogans », a-t-il ajouté. « Apre sink mwa, lepep deza kapav ziz nou an parti. Swa-la li kler : enn kote ena Paul Berenger ki finn trayir lepep e lespwar so prop militan, ki ti dispoze ferm lizye lor krim ki ansyen gouvernman finn fer ek pass leponz lor skandal dan lekel Navin Ramgoolam implike. De lot kote, PTr ek Navin Ramgoolam finn kontinye so Macarena show. »
Auparavant, le leader de l’Alliance Lepep, le Premier ministre sir Anerood Jugnauth, évoquant le travail effectué par son gouvernement jusqu’ici, a exprimé sa certitude que les citadins des cinq villes feraient encore confiance aux candidats de l’Alliance Lepep. « Nou ti promet soulaz fardo dimounn mizer, netway pouritir ansien gouvernman e redres lekonomi. Nou pe realiz sa bann promess-la », a-t-il avancé. « Aster nou pe prezant enn lekip kompoze de bann nouvo e bann ansien, ki ena lexperians e ki partaz nou bann valer de responsabilite, travay, lazistis ek ki ena volonte servi », a-t-il soutenu. Selon lui, les citadins doivent se donner deux missions lors des prochaines élections municipales : « Fer Navin Ramgoolam ek bann Ali Baba du PTr realize ki kalite pouritir zot ete e fer zot ale, ek sanksyonn Paul Berenger e MMM pou zot traizon ek zot doub langaz. » Sir Anerood Jugnauth a finalement exhorté les électeurs à ne pas s’abstenir de leur devoir civique en participant au vote du 14 juin.
Le leader du PMSD Xavier-Luc Duval a pour sa part justifié la tenue de ces élections. « Bann minisipalite inzerab. Pena korum, pa kapav pass bann mosion inportan e pa kapav pran desizyon neseser. » Ciblant également Paul Berenger et Navin Ramgoolam, il a affirmé que c’est « l’occasion rêvée » de les sanctionner et que voter pour les candidats de l’Alliance Lepep permettrait d’améliorer la qualité de vie dans les villes. Le leader du ML, Ivan Collendavelloo, a soutenu, lui, que l’Alliance Lepep disposait d’une équipe qui réalisera le programme gouvernemental au niveau régional. « Bann abitan lavil na pa kapav kontinye viktim dezintegrasyon MMM ek Ptr. Pa kapav retourn o pouwar sa bann parti ki pe dezintegre-la », a-t-il déclaré, invitant « les militants déçus » à rallier l’Alliance Lepep. Nando Bodha a ensuite présenté les 120 candidats (voir encadré).