C’est avec de jeunes éléments, associés aux anciens, et en attendant le recrutement d’un entraîneur étranger, qui débarque bientôt, que l’ASPL 2000 abordera la nouvelle saison.
Malgré un effectif à première vue moyen pour faire face à la concurrence, dans les coulisses, on se veut rassurant. On laisse entendre que des joueurs africains, des Ivoiriens plus précisément, pourraient rejoindre l’escouade port-louisienne dans les jours à venir.
Même si elle n’a pas connu une bonne moisson ces dernières années, l’ASPL 2000 demeure la formation la plus titrée depuis l’avènement de la régionalisation. L’équipe de la capitale peine cependant depuis quelque temps à faire respecter sa réputation. Les Port-Louisiens ont sauvé la saison écoulée en remportant la Republic Cup. Mais en championnat, les coéquipiers de Jiovanni Jubeau n’ont pu réaliser une performance digne d’une équipe qui voulait jouer dans la cour des grands.
Après une décevante cinquième place au classement final la saison dernière, l’ASPL 2000 a tourné la page et veut voir le futur avec plus de sérénité et d’optimiste. En attendant un entraîneur attitré, c’est l’assistant Sakoor Boodhun qui encadre les joueurs depuis le début de la préparation en vue de la nouvelle saison.
L’équipe de la capitale veut renouer avec son passé glorieux, c’est-à-dire jouer les premiers rôles et par extension partir à la conquête de la couronne. Mais l’enjeu, certes de taille, a aussi un cachet prestigieux, dans la mesure où il s’agit d’un premier titre professionnel historique.
« Nous avons commencé notre préparation un peu en retard en raison de certaines contraintes. Mais nous pouvons dire que ça va mieux et on espère que l’équipe sera exacte au rendez-vous cette saison, qui s’annonce d’ailleurs longue avec 36 matches (ndlr : 2 aller 2 retour) sans compter les compétitions de coupe. Mais nous avons la volonté de bien faire », souligne Sakoor Boodhun.
En ce qui concerne les recrues, l’ASPL 2000 a bénéficié de jeunes prometteurs tels qu’Adrien Botlar, Didier Legrand ou encore Dimitri Ova. Ces derniers seront encadrés par les joueurs confirmés que sont Jonathan Ernest, Luther Rose, Bruno Ravina, Jiovanni Jubeau et Lalaina Rakotozanany.
« C’est une osmose entre tous ces joueurs que l’on veut créer pour la bonne marche de l’équipe. En attendant les recrues africaines, il me semble que nous avons les éléments nécessaires pour bien débuter le championnat. Nous ferons de notre mieux pour rester parmi les meneurs afin de ne pas compromettre nos chances dans la course au titre », avance l’assistant-entraîneur de l’ASPL 2000.