C’est l’embarras total au Prime Minister’s Office depuis mardi après les démentis du président de la République française Nicolas Sarkozy selon lesquels il aurait qualifié la population de l’île de La Réunion de « nation assistée ».
Il y a un an en effet, soit le 6 avril 2011, intervenant au cours d’une fonction officielle à Arsenal, le Premier ministre avait soutenu que le président Sarkozy lui aurait fait une telle confidence.
Maos en campagne à l’île de La Réunion en début de semaine, le président français a apporté une précision des plus embarrassantes politiquement et diplomatiquement pour Navin Ramgoolam.
« Je suis très surpris par votre question. Ni moi, ni aucun membre de mon gouvernement n’ont tenu de tels propos, car ils sont contraires à la vérité », a déclaré Nicolas Sarkozy dans une interview publiée dans Le Quotidien de La Réunion de mercredi.
« Je sais bien que nous sommes en campagne électorale et que pour certains tous les coups sont permis, mais permettez-moi de vous dire qu’évoquer, un an après, de telles rumeurs totalement infondées, au moment où la coopération “gagnant-gagnant” entre les deux îles n’a jamais été aussi forte, est assez irresponsable », a poursuivi le président de la République française sur cette même question.