Sir Paul Stephenson, super-flic à la tête de Scotland Yard, fraîchement anobli par la reine, est la dernière victime en date de l’hécatombe provoquée par le scandale des écoutes en Grande-Bretagne.