Pravind Jugnauth considère que son acquittement par la Cour suprême est « très important » pour préserver son honneur. C’est ce qu’il a déclaré ce matin après sa prestation de serment en tant que ministre des Finances devant la présidente de la République, avant de confirmer qu’il ne pourra présenter le Budget à la date initialement prévue, soit le 6 juin.
Tous les ministres présents à la cérémonie ce matin à à la State House ont estimé que l’acquittement de Pravind Jugnauth constitue un soulagement pour le pays et démontre l’indépendance du judiciaire. Les ministres Yogida Sawmynaden et Leela Devi Dookun, colistiers de Pravind Jugnauth, qui seront à ses côtés cet après-midi lors d’une réunion dans la circonscription N° 8 (Moka/Quartier-Militaire), se sont dits particulièrement heureux. Roshi Bhadain s’est lui aussi réjoui de cet acquittement et a affirmé que le travail connaîtra un nouvel élan. Showkutally Soodhun a remercié Dieu « qui a permis que justice soit rendue en faveur du leader du MSM ».
Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, qui a participé à une rencontre avec les lauréats de cette année en compagnie la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, a, à sa sortie de la State House pour se rendre à Port-Louis, réaffirmé que justice a été rendue. Il a expliqué qu’il reviendra à Pravind Jugnauth de décider de la date de la présentation du budget après avoir pris connaissance du travail accompli et après avoir complété les préparatifs déjà bien avancés. Il a souligné l’importance du ministère des Finances, considérant que celui-ci est au coeur du développement du pays et a souhaité bonne chance à Pravind Jugnauth. Ce dernier a annoncé qu’il compte rencontrer d’abord les responsables de son ministère afin de faire un état des lieux concernant les préparatifs budgétaires.
Pravind Jugnauth est revenu sur le fait que ces cinq dernières années ont été très difficiles pour sa famille et lui. Mais, a-t-il insisté, pour une question de principe il fallait préserver son honneur. Ce jugement permettra également, selon lui, de donner un nouvel élan au MSM après qu’il a choisi volontairement de rester discret en l’attendant.
La coïncidence des Seating Arrangements au sein de l’hémicycle a voulu que le nouveau ministre des Finances, Pravind Jugnauth, occupe un strapontin à côté de l’ancien Grand Argentier, Vishnu Lutchmeenaraidoo. Ce dernier a de nouveau félicité le leader du MSM pour avoir réintégré sa place au sein du gouvernement. Taquiné par l’opposition, qui trouvait qu’il avait perdu sa place de No 5 pour celle de No 6 au sein de la hiérarchie, le ministre des Affaires étrangères a tout simplement eu pour répartie : « Mwa mo pa enn nimero, mwa. Pa trakase ! »
À son entrée dans l’hémicycle alors que la pendule de l’Assemblée nationale affichait 11 h 31, Pravind Jugnauth, qui est le No 5 du gouvernement, a été applaudi par ses pairs au sein du GM. L’ancien ministre Raj Dayal et la PPS Boygah ou encore le PPS Salim Abbas Mamode se sont fait un devoir de se déplacer pour saluer le nouveau ministre des Finances avant que ne démarrent les travaux de la séance du jour.
Les ministres Leela Devi Dookun et Fazila Dawreeawoo, qui ont dû émigrer d’une aile de l’hémicycle à une autre avec les nouveaux arrangements, ont retenu l’attention du leader de l’opposition, Paul Bérenger. « Ayo, zot inn al lwin laba », devait lancer celui-ci à l’égard des deux ministres. Par contre, son commentaire à l’encontre du Chief Whip, Mahen Jhugroo, est quelque peu vicieux politiquement. « Au fond, to pa kontan ditou », devait-il trouver pendant que Mahen Jhugroo applaudissait le retour de Pravind Jugnauth au sein du gouvernement, alors que Rajesh Bhagwan trouvait que le Chief Whip devra attendre encore pour prêter serment en tant que ministre.