L’épreuve principale du 16e acte était, sur papier du moins, promise à Top Jet de l’entraînement Maingard mais la glorieuse incertitude du turf a, une fois de plus, primé. En effet, c’est à Roman Manner que la victoire a souri, Daniel Moor réalisant le parfait coup tactique aux avant-postes pour résister au retour du gris de l’entraînement Maingard, à qui il aura encore manqué un petit «plus» pour débloquer son compteur sur notre turf.
À poids d’âge, Top Jet faisait presque figure d’épouvantail dans cette troisième manche du championnat des 4-ans déjà remporté par Kremlin Captain, le grand absent de ce rendez-vous. Si d’aucuns s’accordaient à dire que Dustan était le principal adversaire du favori sur la distance, il n’en demeurait pas moins que Roman Manner était, classwise, celui qui pouvait poser le plus des problèmes au gris et c’est précisément ce qui s’est passé samedi dernier.
Confié à Daniel Moor, le fils de Holy Roman Emperor fut l’auteur de la meilleure mise en route et il prit rapidement la direction des opérations en entamant pour la première fois la ligne d’arrivée. Independence, qui avait aussi bien sauté, se retrouva en deuxième position devant le favori qui avait Dustan sur son arrière-main. La monture de Lerena s’écarta toutefois légèrement en début de descente, ce qui força Dustan un peu plus en épaisseur alors que Freezing Point en profita pour se faufiler à l’intérieur du gris. Blaze Of Noon et Pont D’avignon évoluaient, eux, en queue de peloton, le représentant de Gilbert Rousset se montrant quelque peu ardent sous la selle de Joorawon.
Comme Roman Manner n’avait pas encore fait ses preuves sur la distance, Moor partit prudemment et ce n’est qu’aux abords du poteau des 600m que les choses s’animèrent. Alors que Lerena sollicitait Top Jet pour mettre la pression sur le leader, Independence quitta les barres, ce qui fit que le favori dut amorcer son attaque en épaisseur. On aperçut également Bardottier qui réveillait Dustan avec plusieurs coups de cravache mais le porte-drapeau de Ramapatee Gujadhur ne put se rapprocher comme il l’aurait voulu, abordant même la ligne d’arrivée complètement en épaisseur.
Van Rensburg (Independence) éprouva quelques difficultés à stabiliser sa monture en début de montée alors que Roman Manner repartait de plus belle. Lerena sortit les grands moyens au milieu de la piste mais le meneur réfusa de jeter l’éponge. Sous l’impulsion de Moor, Roman Manner versa quelque peu sur sa gauche à 100m du but, fermant ainsi le passage à Independence, qui dut être redirigé vers la corde pour prolonger son effort. Lerena se démena comme un beau diable sur Top Jet mais il ne put empêcher Roman Manner de toucher le but en premier.
En manque de réussite cette saison, Roman Manner tient enfin sa première victoire 2015 grâce à la bonne inspiration de son cavalier alors que Top Jet doit se contenter une nouvelle fois de la deuxième place. Le coursier de Ricky Maingard peut toutefois arguer que le manque de rythme et le fait d’avoir été forcé en épaisseur ont largement contribué à sa défaite. Independence a couru en progrès mais son entourage regrettera sans doute le fait qu’il n’ait pas bénéficié d’un clear run en fin de parcours. Même s’il n’est que quatrième à l’arrivée, Dustan n’a pas à rougir de sa performance face à des adversaires mieux classés à l’échelle des valeurs.
Au final, ce championnat des 4-ans aura été l’affaire d’un seul entraînement puisque les trois manches furent remportées par un coursier de Ramapatee Gujadhur, qui conforte un peu plus sa mainmise sur le championnat des entraîneurs avec maintenant une avance de plus d’un million de stakesmoney sur ses plus proches concurrents que sont Patrick Merven et Ricky Maingard. Du côté des cavaliers, Brandon Lerena et Jeanot Bardottier sont toujours au coude à coude avec 19 réalisations chacun. L’autre haut fait de la journée demeure cependant le retour de Randhir Pertaub dans le box des vainqueurs après une traversée du désert longue de quinze journées et cela grâce au premier succès de Jambamman dans l’épreuve de clôture.