Responsable de la coordination de la prévention et de l’encadrement au niveau national, la National Agency for the Treatment & Rehabilitation of Substance Abusers (NATRESA) demeure sous les feux des critiques. On lui reproche une trop grande discrétion et un manque d’efficacité dans ses actions. Mais Vishnu Bundhun, directeur de l’organisme, affirme que la NATRESA abat un gros travail avec les ressources dont il dispose.
Le rôle de la NATRESA est de “coordinate and facilitate efforts at national level towards the implementation of programme for the prevention of substance abuse and the treatment and rehabilitation of substance abusers”. Les observateurs constatent pourtant que cela n’est pas visible sur le terrain. Ils estiment que la NATRESA se contente de financer en partie les activités des centres et ils regrettent le manque de coordination dans les actions. En l’absence d’un plan directeur, chacun travaille à l’aveuglette dans son coin, selon les moyens dont ils disposent.