Le rapport de Statistics Mauritius sur l’évolution du marché de l’emploi au cours du deuxième trimestre 2014 a été rendu public. Il fait ressortir que la main-d’oeuvre totale du pays a augmenté de 4 800 en une année, pour se situer à 572 400. Ceux qui possédaient un emploi au même trimestre étaient au nombre de 527 900, soit une progression annuelle de 5 900, alors qu’on relevait 44 500 personnes au chômage, contre 45 600 au deuxième trimestre de 2013. Le taux de chômage ajusté pour les faits saisonniers s’élevait à 7,4% au deuxième trimestre 2014, contre 7,6% au trimestre correspondant de l’année dernière.
Les données de Statistics Mauritius indiquent que le nombre de sans-emploi chez les femmes a diminué de 4 500 en une année, soit bien plus que chez les hommes (- 3 400). La situation du chômage au cours de la période avril-juin 2014 était la suivante : 19 900 sans-emploi masculins et 24 600 sans-emploi féminins. Environ 42% (18 800) des chômeurs étaient âgés de moins de 25 ans. Un peu plus de la moitié (51%) d’entre eux étaient célibataires. De plus, souligne Statistics Mauritius, environ 8 200 (18%) chômeurs ne possédaient pas le Certificate of Primary Education (CPE) alors qu’un additionnel de 16 200 (36%) chômeurs n’avaient pas le Cambridge School Certificate en poche.
« Around 35 400 (80%) had been looking for work for up to one year and the remaining 9 100 (20%) for more than one year », annonce le rapport officiel, qui précise que près de trois-quarts des personnes au chômage avaient une expérience du travail. Notons également que parmi les sans-emploi, 8 100 jeunes (âgés entre 16 et 24 ans) n’étaient pas mariés et étaient à la recherche de leur premier emploi. Cependant, on constatait également que 24% d’entre eux n’avaient pas réussi aux examens de SC.
Par ailleurs, on rapporte que 6 600 chômeurs étaient chefs de famille. Quant aux personnes faisant partie de la population dite économiquement inactive (les retraités et les étudiants, entre autres), le relevé officiel indique que le nombre était estimé à 387 000 au deuxième trimestre de cette année.