Le coup d’envoi du projet Silence on Lit sera donné demain à l’école du gouvernement Raoul Rivet. Les élèves seront ainsi encouragés à faire 50 minutes de lecture tous les vendredis après 14 heures. Ce programme a été mis en place à l’intention des jeunes des établissements primaires de Maurice et de Rodrigues.
Prendre avantage du « patrimoine mondial » que représente le livre, c’est l’idée que souhaite promouvoir Vasant Bunwaree, d’où l’initiative pour une politique de lecture dans tous les établissements de l’île.  À travers ce projet, le gouvernement souhaite adopter une approche holistique de l’éducation en privilégiant des activités extracurriculaires. Grâce au projet Silence on lit, 50 minutes seront destinées à la lecture dans les écoles. Ce sera aussi un moment de partage durant lequel l’enseignant pourra évaluer l’aptitude de l’élève. Dans un deuxième temps, ce projet permettra à l’apprenant de devenir indépendant au niveau de la lecture. L’on espère privilégier la lecture créative. Les élèves devront lire un roman et non un livre de classe, afin qu’ils aient vraiment du plaisir à lire et qu’ils aient le goût de continuer de jour en jour.
Dans un deuxième temps, cette initiative touchera également dans les écoles préprimaires pour que la lecture fasse partie intégrante de la vie de leurs élèves. Au ministère, on indique que les objectifs du programme sont de faire lire les élèves tous les jours, faire découvrir de nouveaux livres ou genres de livres, faire lire les enfants à la maison, impliquer les parents comme incitateurs à la lecture, faire bouger les livres qui dorment, leur donner un second souffle et permettre aux enseignants de consigner une trace pour la compétence à apprécier des oeuvres littéraires – les élèves peuvent donner leur appréciation sur un ou plusieurs livres lus, ils peuvent même les comparer et les recommander.