Les 278 écoles primaires de la République ont accueilli ce matin les élèves de Std I. Ils sont 13 678 au total à faire leur entrée dans la cour des grands. Cette année sera marquée par l’introduction d’un nouveau programme connu comme la “Foundation Year”. On note également une baisse du nombre d’enfants inscrits dans les écoles publiques d’année en année, beaucoup de parents optant pour les écoles privées.
Quelque 261 écoles à Maurice, 15 à Rodrigues et deux à Agaléga ont rouvert leurs portes ce matin après deux mois de vacances. Pour les 13 678 petits écoliers, ces premiers jours se feront en douceur afin de faciliter la transition de la maternelle au primaire. Pour le personnel administratif, en revanche, la rentrée 2014 est quelque peu bousculée car il leur a fallu attendre jusqu’à la dernière minute pour finaliser la liste des inscrits.
Contrairement aux années précédentes, les inscriptions pour la rentrée 2014 ont été faites tardivement, soit à partir du 14 octobre, et ont même dû être interrompues en raison des examens du CPE. « On a eu beaucoup à faire en peu de temps. Sans compter qu’il a fallu aussi composer avec le mécontentement des parents dont les enfants n’ont pas été pris. Je souhaite que les choses soient mieux planifiées cette année », confie une maîtresse d’école.
La redéfinition de la “catchment area” de 35 écoles est l’une des raisons évoquées derrière ce chamboulement. Qui plus est, avec la nouvelle formule initiée par le ministère de l’Éducation, il a fallu attendre que les policiers aillent vérifier l’adresse des parents sur place, avant de finaliser la liste des inscrits dans les écoles.
En cette première journée d’école, les enfants ont fait la connaissance de leurs enseignants et de leurs nouveaux camarades. Ils découvriront bientôt une bande d’animaux – Timatou et ses amis –, qui les accompagneront dans leurs apprentissage. Ce livret d’activités, présenté aux maîtres d’écoles et aux enseignants cette semaine, constitue le nouveau programme de Std I, connu comme la “Foundation Year”. Axé sur les jeux, ce livret permettra aux enfants de développer des notions d’anglais, de français et de mathématiques, entre autres.
Par ailleurs, les statistiques concernant les admissions dans les écoles du “mainstream” démontrent qu’il y a une baisse d’année en année. Beaucoup de parents optent en effet aujourd’hui pour les écoles privées. L’une des dernières tendances est que les écoles maternelles proposent aussi, de plus en plus, leurs sections primaires.