Trois jours après sa condamnation à 30 ans de prison pour le meurtre d’un habitant de Cité Barkly, Balmy Ramhit, 73 ans, Jean Éric Syatous a été retrouvé mort dans sa cellule lors du contrôle de routine à 5 h du matin. Le prisonnier s’est donné la mort par pendaison et l’on ignore pour l’heure ce qui a poussé cet homme de 37 ans à commettre cet acte de désespoir. Jean Éric Syatous était poursuivi aux côtés de son complice Clifford Volcy dans cette affaire de vol qui avait mal tourné. Ils avaient tous deux été condamnés à 30 ans de prison.
Le corps inerte de Jean Éric Syatous a été découvert tôt le matin alors que l’officier de la prison faisait son round habituel. Mandé sur les lieux, le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, n’a pu que constater son décès. Jean Éric Syatous était suivi par un psychiatre lorsqu’il était à la prison. Rappelons que le procès de Jean Éric Syatous et Clifford Volcy, tous deux habitants de Cité Barkly, a été entendu la semaine dernière et que le verdict a été prononcé vendredi dernier par la juge Gaytree Jugessur-Manna siégeant aux Assises. En prononçant le verdict la juge Gaytree Jugessur-Manna est revenue sur la gravité du délit et les conditions dans lesquelles ce crime a été commis. Le 19 septembre 2009, Balmy Ramhit avait été égorgé à son domicile à Cité Barkly. La juge avait aussi dit avoir pris en considération les précédentes condamnations des deux accusés qui à 14 reprises ont été condamnés pour des délits de vol avec violence et d’autres pour des cas d’agression. Les deux accusés habitaient à quelque 200 mètres de la maison de Balmy Ramhit. Selon leurs versions des faits, c’est une tentative de commettre un vol aux petites heures du matin chez Bamly Ramhit qui a mal tourné. Dans leurs dépositions, ils avaient soutenu qu’ils n’avaient aucune intention de le tuer ce jour-là mais que les choses ont pris une autre tournure lorsqu’ils ont été surpris. Jean Éric Syatous avait passé 2 027 jours en détention préventive depuis son arrestation.