Jean Luc Ivans Vieillesse, détenu à la prison de Beau-Bassin pour un délit de drogue, a saisi la Cour suprême pour réclamer la réduction de sa caution afin qu’il puisse être relâché.

Le détenu, âgé de 23 ans, avait été interpellé le 16 octobre dernier par la brigade antidrogue. Il devait obtenir la liberté provisoire devant le tribunal de Bambous contre une caution de Rs 250 000. Il fait face à une accusation provisoire de possession de drogue de synthèse et de cannabis pour la vente.

Il est toutefois toujours en détention, car n’ayant pas les moyens de s’acquitter de cette somme. Raison pour laquelle, par le biais de son homme de loi, Me Sanjeev Teeluckdharry, une motion a été déposée devant la Cour suprême demandant à réduire la caution de Rs 250 000 pour obtenir la liberté provisoire. L’affaire a été appelée une première fois devant le chef juge Eddy Balancy.

Dans son affidavit, Jean Luc Ivans Vieillesse soutient que la caution reçue est « excessive et disproportionnée ». Il a avancé qu’il travaillait comme ferrailleur et percevait un salaire de Rs 10 000 chaque quinzaine. Il a avancé qu’il est marié et père d’une fille de 6 mois. Selon lui, il ne pourra bénéficier de la liberté provisoire si la caution n’est pas réduite. Il a par ailleurs indiqué qu’il respectera toutes les conditions que la cour lui imposera.