La prison des femmes est maintenant dotée d’une unité hydroponique qui a été aménagée en vue de produire des légumes de bonne qualité qui seront utilisés dans la préparation des repas des détenues. Le département des prisons procédera à son inauguration demain à Beau Bassin en présence de la Senior Chief Executive du PMO Fong Weng-Poorun et du Commissaire des Prisons Jean Bruneau.
Le Telefood Greenhouse Project a été mis sur pied par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en collaboration avec l’Agricultural Research and Extension Unit et les Services des prisons. Le projet a été financé par la FAO à hauteur de 9 474 dollars. La construction de cette Greenhouse Unit a débuté en février 2013 et a pris fin deux mois après. Dans un premier temps, en mai, des pommes d’amour ont été cultivées. La production totale par semaine est de 125 à 150 kg et la production totale pour le cycle de culture des pommes d’amour est estimée à deux et trois tonnes.
Jean Bruneau affirme que l’aménagement de cette unité hydroponique à la prison des femmes est en ligne avec le programme de réhabilitation des Services des prisons. Il soutient qu’à travers cette initiative, les femmes incarcérées seront formées en cette technique de production agricole et qu’elles bénéficieront d’une riche expérience dans la gestion et l’exploitation de l’unité hydroponique. « Éventuellement, elles seront aptes à produire des légumes au moyen du système hydroponique après leur libération de la prison ou elles pourront être employées par des agriculteurs qui s’adonnent à ce type de production », dit-il.
Depuis son lancement en 1997, la campagne Telefood de la FAO a amélioré la vie de beaucoup de personnes dans les pays en développement. Le fonds spécial Telefood finance des microprojets au niveau local qui permettent aux familles et à la communauté de produire davantage pour un meilleur accès à la nourriture et générer des revenus. La campagne Telefood a recueilli près de 29 millions de dollars et les fonds ont financé plus de 3 200 microprojets dans 130 pays.
Par ailleurs, une tour de guet de même qu’un Gate Lodge nouvellement construits seront également inaugurés demain à la prison des femmes. Au coût de Rs 15,2 millions, ces infrastructures ont été aménagées suite à des difficultés décelées par le département des Prisons eu égard aux fouilles physiques sur les détenues à leur retour des tribunaux ou des hôpitaux régionaux quand elles pourraient être suspectées d’introduire à la prison des articles prohibés tels que drogues et téléphones mobiles. Une salle d’attente a également été aménagée afin de renforcer la sécurité.