Afin d’apporter son soutien aux familles des détenus, le programme Angel Tree, de la Prison Fellowship, a permis la tenue d’une journée de fête jeudi à la prison de Beau-Bassin, au cours de laquelle les détenus ont remis à leur famille une corbeille de provisions. « Enn lalimier dan to lamiser » est le thème retenu cette année pour marquer cette action de solidarité. Des associations ont aussi participé à l’événement.
Une journée de détente a été organisée à la Prison School de Beau-Bassin pour les familles de détenus. Elles ont reçu une corbeille de provisions et les enfants, eux, des cadeaux. Cette initiative du projet Angel Tree a concerné tous les établissements pénitentiaires de Maurice. Au total, plus de 2 000 corbeilles et jouets ont été distribués.
Parmi les associations qui ont participé à l’événement, Befrienders. « Nous sommes ici car nous apportons régulièrement nos services aux détenus. Nous les rendons visite et nous les écoutons. Nos volontaires s’adressent aussi à leurs familles. Cette journée est importante pour nous et car elle permet aux gens de voir que nous sommes présents et qu’il suffit de nous appeler. Nos services sont gratuits et anonymes », a expliqué Mola Bonomally, la présidente de cette association.
L’association Kinouété, qui s’occupe de la réinsertion des détenus dans la vie, a eu un bel impact auprès des familles. « Notre travail se fait d’abord, au sein de la prison, où on prépare un détenu à sa sortie, puis à sa libération, nous le suivons en vue d’une vie normale », a expliqué Jean Claude Antoinette, Manager de Kinouété.
Le groupe Elan, qui s’occupe d’apporter un soutien aux ex-détenus et aux ex-toxicomanes, a aussi participé à l’événement.
Un show musical a par ailleurs été organisé avec la participation de Jim et Jacques Perrera, Pasteur King, et trois détenues de la prison des femmes, suivi d’un spectacle du Centre d’Éducation et de Développement pour les Enfants Mauriciens (CEDEM).
« C’est la première fois que nous organisons cet événement dans toutes les prisons. Tout le monde a fait preuve de solidarité. Cette année, le personnel de la prison a même organisé une collecte pour les familles des détenus. La population a contribué aux corbeilles que nous avions placées un peu partout. Nous avons réuni plus de 2 500 familles… », a expliqué Jean Bruneau, Commissaire des Prisons.
Un sapin de Noël était prévu pour que les familles y accrochent des cartes de voeux à l’intention des détenus. « Cela nous permet de nous sentir bien en cette période de fin d’année ; nous n’avons pas beaucoup de moyens et c’est très difficile de joindre les deux bouts. Cette journée nous rapproche de nos parents détenus. Pour nos enfants c’est très important. Cela redonne de l’espoir à tout le monde », a expliqué une jeune mère, dont le mari est incarcéré.