La brigade antidrogue de la division ouest enquête actuellement sur la découverte d’une certaine quantité de poudre blanche, suspectée d’être une drogue dangereuse, dans la cellule d’un détenu à la Melrose High Security Prison samedi soir. Le détenu n’est nul autre que Patrick Steeve Prinslet Serret, alias Polocco, accusé d’avoir abattu Denis Fine, un Mauricien établi en France, d’une balle en pleine tête dans la nuit du 3 janvier 2010 alors qu’il se trouvait dans sa véranda.
C’est dans le cadre d’une requête des officiers de la prison de Melrose que les enquêteurs de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) de l’est s’y sont rendus à 20 h 50, samedi soir, où ils ont rencontré Kumar Bacchoo, l’Assistant Surintendant, et Gowtam Ramtohul, l’un des officiers. Le motif de leur appel : une certaine quantité de poudre blanche, qu’ils suspectent être de la drogue, avait été découverte dans la cellule de l’un des détenus un peu plus tôt durant la journée. Ce jour-là, les officiers de la prison avaient effectué une fouille minutieuse de la cellule N° 12, celle de Polocco. Celle-ci les a conduits à la découverte de 0,87 gramme de poudre blanche — apparemment de l’héroïne — conservée dans du ruban adhésif noir et dissimulée dans une serviette. La drogue a été remise au Caporal Sakir et envoyée à l’ADSU de Flacq, qui a initié une enquête. Pour rappel, Polocco est l’un des accusés dans le cadre du meurtre de Denis Fine, tué d’une balle à la tête le 3 janvier 2010, dans la véranda de sa maison à Pamplemousses, pendant qu’il donnait une fête. Cette affaire, dans laquelle sont également impliqués Sada Curpen et Christophe Jérôme Legrand, avait pour toile de fond un trafic de Subutex.