Depuis aujourd’hui, un outreach Centre est opérationnel à l’entrée de l’Eastern High Security Prison située à Melrose. L’Outreach Centre a pour but de répondre aux demandes, de conseiller et de référer des cas aux ONG appropriées concernant des problèmes spécifiques soulevés par des familles de détenus. L’équipe basée au centre travaillera avec les familles de détenus pour faciliter leur réintégration dans la société. Outre ce comptoir d’accueil, des mesures seront prises pour assurer un service adéquat à l’entrée, à la salle réservée aux fouilles, au bureau du caissier et à la salle d’attente.
La prison de Melrose connaît plusieurs développements majeurs visant à améliorer le service visiteurs et favoriser la réhabilitation des détenus. Outre l’Outreach Centre, une unité de pâtisserie à l’intérieur de la prison et une “self-care unit” sont opérationnelles à partir d’aujourd’hui. Le projet d’unité de pâtisserie est en ligne avec le plan stratégique 2013-2023 des Services des Prisons sous le volet “Réhabilitation et Réinsertion”, qui a pour objectif de rehausser les capacités des détenus à travers une formation préprofessionnelle continue. Cette unité comprendra un groupe de 12 détenus ayant déjà suivi des cours de pâtisserie. Les équipements nécessaires ont été installés avec l’assistance d’Airports of Mauritius Ltd (AML). Un cadre de la prison sera responsable de la supervision. Selon le Commissaire des Prisons, Jean Bruneau, ce projet permettra de créer un environnement de travail sain non seulement pour les détenus, mais aussi pour le personnel pénitentiaire. Il souligne que les détenus doivent acquérir de nouvelles compétences pendant qu’ils purgent leur peine et ainsi contribuer à la société d’une manière constructive.
La “self-care unit”, appelée Lakaz, vise à encourager un comportement positif parmi les détenus pour leur permettre de mener une vie moins institutionnelle. Basé sur le modèle australien, ce type de logement résidentiel a pour objectifs d’assurer que le détenu soit doté d’aptitudes et attitudes nécessaires visant à son épanouissement personnel, donner un sens à la période de détention et améliorer les perspectives d’une réinsertion réussie. De plus, les détenus apprendront à vivre de manière coopérative dans un groupe et à régler tout problème de façon amicale. La “self-care unit” incitera les détenus à bien se comporter pour y être admis. Ceux vivant avec le VIH/sida, qui sont sous traitement de méthadone et qui purgent une longue peine ne sont pas exclus de ce programme.
Par ailleurs, un Incentive and Earned Privilege Scheme a aussi été introduit pour motiver les détenus à corriger leurs comportements répréhensibles et réduire le risque de récidive. À travers ce plan, ils peuvent bénéficier de privilèges additionnels en échange de leur bon comportement et leur sens de responsabilité. Les privilèges additionnels sont, entre autres, ordinateur, four à micro-ondes, réfrigérateur, chauffe-eau solaire, bouilloire et purificateur d’eau.