Dans un courrier adressé au secrétaire au cabinet et chef du service civil M. Ballah, la FCSOU fait part que le syndicat de L’Association des Prisonniers exprime fortement sa désapprobation concernant la décision du Commissaire des Prisons de convoquer M. Hanson Heeranath Mungrah devant un comité disciplinaire le mercredi 17 janvier 2018 pour avoir participé à une émission de radio dans sa capacité de secrétaire de l’Association des agents pénitentiaires.

Le syndicat considère cette décision comme irrationnelle et illégale dans la mesure où un syndicaliste bénéficie de l’immunité contre les sanctions disciplinaires du département. Il s’interroge sur les motivations actuelles du Commissaire des prisons dont le principal objectif est de supprimer la voix de l’Union ou lui enjoindre de fonctionner selon son agenda propre.

Le syndicat pointe du doigt le commissaire des prisons pour avoir lui-même enfreint le règlement de la prison en accompagnant et en autorisant quatre prisonnières à exécuter des spectacles de danse au cours d’une cérémonie récente. À ce sujet, la FSCOU appelle à une sanction administrative de l’État.