Jackie Kamanah, actuel secrétaire de la Prison Officers Association (POA), syndicat des officiers de la prison, a décidé de s’exclure de toutes les instances de cet organisme. Raison invoquée : «des divergences avec le président de la POA sur certains dossiers cruciaux.» Promu surintendant des prisons en mars dernier, Jackie Kamanah avait toutefois opté pour «continuer à mener la lutte syndicale jusqu’à la fin de son mandat en 2017.» Il compte assister pour une dernière fois à la réunion  mensuelle de l’exécutif, prévue jeudi prochain et au cours de laquelle il soumettra sa double démission. « Je suis pleinement satisfait de l’immense travail abattu ces six dernières années en faveur de mes collègues et sans aucune amertume. Je suis animé par le sentiment du devoir accompli. Je souhaite tout de même bonne chance et longue vie à la POA, qui a été tout le temps un syndicat respecté », a-t-il fait comprendre.