Une piste dédiée au dressage de chiens, d’une longueur de 700 mètres carrés, a été inaugurée cette semaine au centre d’entraînement canin dans l’enceinte de la prison de Beau-Bassin. La Dog Unit à la prison comprend 22 cadres de la prison ayant chacun un chien – pour la plupart des bergers allemands – sous leur responsabilité. Les officiers postés à cette unité ont bénéficié de formations intenses organisées conjointement avec le département de la police et la Mauritius Revenue Authority. Les chiens, eux, ont été formés en vue d’aider à améliorer la sécurité dans les prisons. Ils agissent comme éléments dissuasifs pour prévenir les évasions ainsi que pendant l’escorte des détenus à haut risque dans la communauté.
Avec l’assistance technique de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et l’Union européenne, les Services des Prisons ont reçu deux chiens renifleurs afin d’assister les cadres de la prison dans la détection de drogues et de portables au sein de l’établissement. Plusieurs cadres ont eu l’occasion d’être formés à l’étranger pour améliorer leurs aptitudes et connaissances sur la façon de gérer les chiens de manière professionnelle.
L’inauguration de la piste de dressage a aussi été l’occasion d’un « sending off » pour le responsable de la Dog Unit, Narain Lalljee. Il s’est joint au service en 1980 et a travaillé dans plusieurs unités de la prison. Pendant sa carrière, il a formé plusieurs cadres dans le domaine de dressage de chiens. Il a aussi contribué à mettre sur pied une Dog Unit à la prison de Rodrigues.