Une jeune ex-détenue, mère de deux enfants en bas âge, et qui a passé deux ans derrière les barreaux, a bénéficié d’une maison. Cela dans le cadre du programme Better House Better Life, initié par le Rotary Club de Port-Louis. La National Empowerment Foundation (NEF) apporte également son soutien à ce projet de réhabilitation des ex-détenus. La cérémonie de remise des clés a eu lieu en fin de semaine dernière.
Durant les deux années qu’elle a passées à la prison des femmes, N., jeune maman, a « fait preuve de bonne conduite, a suivi des cours ainsi que des formations spécifiques en vue de sa réinsertion sociale, et a répondu aux critères nécessaires et requis dans le cadre du Better House Better Life Project », expliquent les sources officielles de la prison. De plus, l’ex-détenue a déclaré qu’elle « se repentait pour ses actes commis ; qu’elle comptait se ranger et mener une vie excluant des activités criminelles. Elle a également émis le souhait de travailler pour devenir économiquement responsable et contribuer au programme de logement dont elle a bénéficié. »
La cérémonie de remise des clés à cette ex-détenue s’est déroulée en présence de la Chief Executive Officer du PMO, Fong Weng Poorun, du Commissaire des Prisons (CP), Jean Bruneau, et du président du Rotary Club de Port-Louis, Shyam Seebun, entre autres.