• Il souhaite le renforcement de la coopération indo-mauricienne dans l’agriculture et la culture

Dans le cadre des relations bilatérales privilégiées entre l’Inde et Maurice, le nom de Pritpal Singh Pannu revient sans cesse sur toutes les lèvres. Il fait partie de ce qu’il convient d’appeler le “Little brother” de notre pays en termes d’investissement dans l’agriculture et l’événementiel. C’est lui la cheville ouvrière derrière la venue du grand chanteur Kailash Kher, dont le concert est prévu le 1er février au Trianon Convention Centre. Selon lui, « il faut ouvrir les espaces et les échanges » et « utiliser toutes les ressources pour renforcer la coopération ». Il a également évoqué, sur le volet de l’agriculture, l’impérieuse nécessité de « moderniser », avec l’apport des nouvelles technologies, l’agriculture, « dont l’avenir dépend impérativement de la modernisation, de la recherche, de l’investissement et d’une mécanisation plus accrue ». Question qu’il a d’ailleurs évoquée avec le ministre de l’Agriculture, Mahen Seeruttun, et d’autres acteurs du secteur.

Originaire de Haryana, le manager de P. S. Events Ltd (Mauritius) et chairman de la National Integrated Forum of Artists and Activists, considère Maurice comme sa « deuxième maison ». Le président de l’India Mauritius Trade and Culture Friendship Forum a tissé des liens privilégiés avec Maurice depuis 2005, date à laquelle il avait fait le déplacement à la tête d’une troupe pour la fête Maha Shivaratree. Lors d’une rencontre avec le président de la République d’alors, sir Anerood Jugnauth, il avait été touché par les mots de ce dernier, qui avait dit : « Mauritius is a part of India out of India. » Après un séjour d’une semaine dans le pays, il avait décidé d’apporter sa contribution dans le domaine social et culturel en déléguant des troupes culturelles à Maurice à l’occasion de fêtes religieuses mais aussi de soirées culturelles.

Au Haryana, il a organisé, en présence de sir Anerood Jugnauth, des shows culturels sur le thème “Ek Sham Bharat Mauritius Dosti Ke Naam”. Plusieurs projets de coopération, annoncés lors de la visite du Premier ministre indien, Shri Narendra Modi, en 2015, ont été réalisés grâce à sa contribution et, en 2016, il avait organisé la Mauritius/India Global Meet au SVICC. Il se dit également « très fier » d’avoir pu concrétiser l’accord entre la Stock Exchange de Bombay et son homologue de Maurice.

Dans le secteur agricole, l’arrivée de trois scientifiques a apporté une nouvelle impulsion chez les planteurs. Les scientifiques de Haryana avait constaté que Maurice possède « d’énormes potentiels » (« You have a gold mine but you are not taking gold out of it. ») Pritpal Singh Pannu estime que l’Israël Technology, utilisée à travers l’Inde, et qui a apporté des résultats probants, nous permettra d’être autosuffisant. Il avait évoqué cette question lors de la dernière visite du président par intérim de la République, Barlen Vyapoory, en décembre dernier à Haryana. L’organisation National Integrated Forum of Artists and Activists a été inscrite au Guinness Books des Records aà six reprises. Il souhaite renforcer davantage les relations indo-mauriciennes.

Concernant le show de Kailash Kher, le 1er février au Trianon Convention Centre, Pritpal Singh Pannu a déclaré que ce dernier était « très emballé » par l’accueil triomphal qu’il a reçu lors de son dernier concert à Maurice. Lorsque l’opportunité lui a été présentée de se produire à nouveau chez nous, il n’a de fait « pas hésité une seconde », se disant même « impatient de rencontrer ses fans ».

Avant sa venue, nous a déclarés notre interlocuteur, un sondage a été organisé et il a été constaté que l’auteur de Teri Deewani, Allah Ke Bande, Jay Jaykara et Saiyyan est toujours aussi populaire. Les billets s’écoulent facilement et l’artiste arrive le 31 janvier à la tête du Kailasa Band, composé de 15 musiciens. Le show sera d’une durée de trois heures et devrait faire la part belle aux échanges avec le public. Des morceaux populaires seront au programme.