La plateforme Anti-Privatisation, comprenant plusieurs syndicats, compte tenir une manifestation au Plaza à Rose-Hill le 19 mai pour protester contre une éventuelle privatisation de l’eau.

« La politique préconisée par le ministre des Utilités publiques, Ivan Collendavelloo, laisse entrevoir un possible Public Private Partnership en ce qui concerne la gestion de l’eau dans le pays. Or, toute privatisation entraînera inévitablement une augmentation du prix de l’eau et un danger de travail précaire », a avancé Radhakrishna Sadien, porte-parole de cette plateforme, lors d’un point de presse à Port-Louis.

Il estime que « c’est la Banque mondiale qui souhaite privatiser » la Central Water Authority(CWA) « car il y a de gros profits » en jeu. « Ena enn gro dange ki pe pez lor nou. Bann mauricien bizin prend konsyans ek agir pendan ki ena enkor letan », dit-il.

De son côté, Jayen Chellum, de l’Association des Consommateurs de l’île Maurice (ACIM), a indiqué avoir choisi les villes sœurs car le ministre des Utilités publiques est un élu de cette circonscription. « Bann abitan ek komersan pe gagn gro problem akoz proje Metro Express. Nou manifestasion pa konserne ziss dilo car tou ogmantation dilo li lie ek bann depans Metro Express. » Il a en outre exprimé son désaccord envers toute augmentation du tarif de l’eau. « Ena 56% dimoun ek institusion gagn Water Rights e zot pa pai dilo. Kifer pa fer bann otel, Smart City ek bann gran tablisman paie sa ogmen- tasion-la o lie konsomater ? Konsomater pe deza kontribue dan Mauritius Fund. »

De son côté, Iswardutt Guness, président de l’Union of Employees of CWA, pointe du doigt les nominés politiques « pour la mauvaise administration » de la CWA. Il se demande ainsi « comment cette institution, qui a fait un surplus de Rs 200 M annuellement jusqu’en 2013, peut afficher des pertes à ce jour ? ».