La situation de l’eau à Rodrigues n’a pas connu d’amélioration et l’approche de l’été fait encore craindre le pire. Mais le cas de 75 familles, habitant le village de Montagne-du-Sable, est encore plus dramatique. Privées d’eau depuis le 14 juillet dernier, ces familles ont décidé de prendre le taureau par les cornes en ce début de semaine. Ainsi, des ménagères de ce village ont organisé une manifestation en bloquant la principale artère de la région avec des “drums” vides, tout en réclamant la présence sur les lieux de l’adjointe au chef commissaire, Nicolson Lisette, en vue d’apporter une solution à leurs problèmes.
Dans la matinée d’hier, ces Rodriguaises, pancartes en main, n’ont rien voulu entendre, et ce malgré la présence des policiers tentant de les convaincre de débloquer la route. Finalement, l’adjointe au chef commissaire, Nicolson Lisette, n’a eu d’autre choix que de se rendre sur les lieux pour tenter d’apaiser la colère de ces habitantes de Montagne-du-Sable. Nicolson Lisette leur a ainsi expliqué les procédures à suivre pour améliorer l’approvisionnement en eau potable des régions de l’île. « Nou konpran ou, me depi juillet nou pa gagn delo. Nou bizin nou delo la nou. Tarde pa tarde, donn nou nou delo zordi la », devait rétorquer l’une des habitantes, démontrant leur impatience. Après avoir pris connaissance des doléances des habitantes de Montagne-du-Sable, Nicolson Lisette devait donner des instructions pour réalimenter le réservoir de la région avec un transfert d’eau de l’est à l’ouest de l’île.
L’adjointe au chef commissaire est d’avis que « dans un avenir pas très lointain » la situation devrait connaître une amélioration avec la mise en opération de deux Bore Holes et d’un Dugwell. En attendant, un volume de 200 m d’eau sera puisé des sources de Mourouck pour être transporté par camions-citernes vers des villages sinistrés, comme Montagne-du-Sable.
Dans l’immédiat, les ménagères ayant obtenu satisfaction, la manifestation a été décommandée. Cependant, elles restent mobilisées au cas où la fourniture d’eau ne se ferait pas comme promis par le chef commissaire adjoint.