Le jugement dans l’appel interjeté devant le Privy Council par Total Mauritius pour contester une décision de la Cour Suprême ordonnant à la compagnie de payer des indemnités à son ancien Sales Manager pour licenciement sans préavis est tombé. Les Law Lords ont rendu leur verdict en faveur de la compagnie Total, indiquant que les actions de Nizam Addurrahman pouvaient être considérées comme une « faute grave » pour effacer toutes les années de service au sein de Total Mauritius.