Les Mauriciens n’oublieront pas le cyclone Berguitta de sitôt, vu les dégâts causés par son passage, notamment dans les champs de légumes. Conséquence, une hausse du prix des légumes.

Après le passage de la tempête tropicale Berguitta sur Maurice, la flambée des prix des légumes est inévitable. Depuis jeudi, les légumes ont vu leur prix augmenter considérablement. Kripalloo Sunghoon, président de la Small Planters Association, explique que la situation est très difficile.

« La majorité des cultures vivrières ont été endommagées par les récentes grosses averses et le passage du cyclone Berguitta. Que ce soit dans le nord, sur le Plateau central, dans le sud, ou dans l’est, seulement 20 % des cultures vivrières ont pu être sauvées. La production tombera à 500 tonnes par semaine contre environ 2 000 tonnes par semaine ».

Kripalloo Sunghoon ajoute que le manque de légumes sur le marché se fera sentir à partir de la semaine prochaine. « Cette semaine, les consommateurs pourront toujours avoir une variété de légumes sur le marché, mais à un prix plus fort. Mais, à partir de la semaine prochaine, certains légumes se feront rares dans les bazars. Il y a beaucoup de consommateurs qui se sont déjà tournés vers les légumes frigorifiés et en conserve », fait-il ressortir.

Par ailleurs, il estime que les Mauriciens diminueront leur consommation de légumes durant les prochaines semaines. « Il va falloir attendre un mois pour que la situation s’améliore. Et cela prendra encore un mois et demi ou deux mois pour que la situation retourne à la normale », précise notre interlocuteur.