Davina Ittoo et Jean Lindsay Dookhit ont été sacrés lauréats du Prix Jean Fanchette. Cette année le jury, présidé par J. M .G Le Clézio, a aussi sacré deux nouvelles plumes à travers l’édition Jeune du concours. Les lauréats dans cette catégorie sont Aqiil Gopee, pour Libellule, et Shephali Duljeet, pour Suivre son destin. Respectivement âgés de 18 et 15 ans ils ont été récompensés lors d’une cérémonie à l’IFM le vendredi 10 juillet.
Ce nouveau volet destiné aux jeunes de 15 à 18 ans s’ajoute ainsi aux distinctions décernées tous les deux ans, depuis 1992, pour encourager la création littéraire à Maurice. Parmi les 32 manuscrits reçus cette année, les oeuvres d’Aqiil Gopee et de Shephali Duljeet ont particulièrement marqué le détenteur du Prix Nobel de littérature, J.M.G Le Clézio qui a souligné la “maturité de l’écriture”, observée. D’autant plus que les candidats n’ont eu que deux mois pour soumettre leurs manuscrits. « Il devient de plus en plus difficile de promouvoir la littérature avec la popularité des nouveaux médias. C’est une grande joie de voir aboutir une idée que j’ai lancée il y a des années alors que nous n’étions même pas certains de la viabilité du projet », dit J.M.G Le Clézio.
Dans un bel éloge aux jeunes talents, le coordinateur du prix, Issa Asgarally, se dit satisfait du taux de participation. « En 23 ans, nous avons reçu un total de 249 textes. Nous avons a fait connaitre des auteurs totalement inconnus. Et malgré le manque de médiatisation et le peu de temps, nous avons reçu 32 manuscrits pour l’édition jeunes », a-t-il ajouté. Également présent lors de la remise de prix, le maire de Beau-Bassin/Rose-Hill, Ken Fat Fong Suk Moon, s’est attardé sur l’importance de la littérature auprès des jeunes dans son discours.
Il faut noter que le Prix Jean Fanchette mené par Issa Asgarally, avec la collaboration de l’Institut Français de Maurice et de la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill, a permis de récompenser dans le passé plusieurs auteurs tels qu’Amal Sewtohul, Yusuf Kadel, Ashvin Dwarka, et tout dernièrement Davina Ittoo et Jean Lindsay Dhookit. Les lauréats repartent également avec la somme de Rs 100 000, dont Rs 25 000 réservées à la publication de leur livre.