Question
J’ai 60 ans et suis marié depuis 30 ans avec ma femme, qui a 55 ans. Nos enfants sont mariés et partis depuis longtemps. Ces temps derniers, notre vie sexuelle est devenue pratiquement nulle. Ma femme ne montre que très peu d’intérêt sexuel et je suis devenu un homme frustré. Je l’aime mais je ne sais plus quoi faire. Aidez-moi à mieux comprendre ce qui se passe dans mon couple au niveau sexuel et dites-moi comment faire pour avancer dans cette situation, Je vous remercie pour vos conseils.
D.
Réponse

 De nombreux facteurs sont à la base d’un couple heureux et solide. Par exemple, un amour réciproque, des enfants, une bonne communication. Mais une bonne relation sexuelle est peut-être un des facteurs les plus importants. Même si le sujet demeure toujours tabou, l’acte sexuel apporte au couple un sentiment de bien-être qui réunit les partenaires. La sexualité est tout d’abord un dialogue, elle se nourrit de surprises et d’inattendu, mais elle est avant tout émotionnelle. Et la puissance du désir varie d’une personne à l’autre. C’est aussi une question de tempérament : certains sont “chauds”, d’autres moins. Certains ont besoin de faire l’amour plusieurs fois par semaine et d’autres, quelquefois par an, et ce indépendamment de l’âge. Entre ces deux extrêmes, tous les degrés sont possibles. Mais attention, la sexualité n’est pas une affaire de comptabilité.
Chez certains, la libido a toujours été limitée. Chez d’autres, le problème n’a fait son apparition qu’au moment de la ménopause. Comme l’adolescence et la grossesse, la ménopause est généralement considérée comme une étape critique, impliquant des changements déterminants, tant sur le plan physique que psychologique. Le manque de désir est aussi parfois associé à la fatigue, aux maladies, aux préoccupations… Tous ces facteurs ont tendance à réduire le désir. Cette inquiétude de ne pas faire l’amour se nourrit également de la crainte de ne pas être « à la hauteur ». A ce moment, on n’est plus dans le désir, mais dans l’obligation. Par contre, un voyage, un bon repos ou bien se relaxer le stimulent. Malheureusement, on ne peut que constater que bien souvent, les deux partenaires ne sont pas sur la même longueur d’onde. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas seulement celui qui en a le plus grand besoin qui souffre. L’autre, en subissant la pression constante de son partenaire, se sent parfois obligé de céder ou il/elle donnera l’impression de ne pas être gentil. Cela risque de créer, pour l’un, une situation de frustration permanente, et, pour l’autre, une situation de pression continuelle.
C’est un vrai dilemme qui se pose pour le couple.  Bien sûr, c’est essentiel d’en parler afin de pouvoir s’ajuster aux besoins réciproques. Comme je le répète à chaque fois, une bonne communication est à la base de toute relation et, dans votre situation, plus que jamais, c’est essentiel. A la lumière de vos discussions, établissez un plan d’action à la satisfaction mutuelle. Faites preuve d’imagination lorsque vous faites l’amour, changer le lieu, l’heure, les positions et, même, le décor. Montrez-vous amoureux, même lorsqu’aucun rapport sexuel ne se profile pas à l’horizon. Agissez comme au début de votre relation : saisissez la moindre occasion pour vous embrasser ! Ce sont de petits moments de bonheur à ne pas laisser filer. La patience est un facteur clé et si, malgré tout vos efforts, il n’y a pas de progrès, alors consultez un professionnel.
 
Claude Canabady
 
THÉRAPEUTE SPÉCIALISÉ DANS LES PROBLÈMES DU COUPLE ET DE LA FAMILLE
PS : Chaque samedi, nous vous offrons une rubrique confidentielle intitulée “A CŒUR OUVERT” pour répondre aux questions que vous aurez soumises par courrier ou par e-mail concernant des difficultés dans votre vie personnelle, votre vie de couple ou votre vie familiale.
Envoyez vos questions avec le maximum d’informations par e-mail (claude.c@intnet.mu) ou par courrier postal à : Claude Canabady, Avenue des Sardes, Morcellement Anna, Flic-en-Flac.