Shakeel Mohamed a demandé à la Cour suprême de rayer le procès qu’il avait logé contre Paul Bérenger, à la suite des propos que le leader du MMM a tenus à son endroit lors d’un meeting public à Rivière-des-Anguilles, dans le cadre de la campagne électorale pour les élections législatives de 2005. Dans ces élections, le ministre avait brigué les suffrages dans la circonscription N°13, Rivière-des-Anguilles/Souillac.
Le procès avait été appelé hier matin en Cour suprême présidée par le juge Asraf Caunhye pour être entendu sur le fond. Le plaignant, dans sa plainte, avait réclamé au défendeur qu’il lui verse des dommages d’un montant de Rs 10 millions.
Mais Me Zeeshan Haider Rajani, qui remplaçait Me Yousuf Mohamed SC comme avocat du plaignant, devait informer la Cour que son client a reçu une lettre de Paul Bérenger, dans laquelle celui-ci lui présentait des excuses et demande de les accepter au cas où s’est senti diffamé par la teneur de ses propos.
L’avocat du plaignant a alors invité la Cour à rayer le procès. Le défendeur était représenté en Cour par Me Ivan Collendavelloo SC.
Interrogé par des journalistes, Shakeel Mohamed a simplement dit : « En politique le fait de présenter des excuses suffit. Pour moi, ce procès n’était pas une question d’argent. L’important c’est que les excuses présentées traduisent le sentiment d’avoir reconnu ses torts. Cela me suffit amplement. »