Image d'illustration

Joseph Michel Fayolle devrait connaître le verdict de la Cour intermédiaire sur sa responsabilité concernant le décès d’une de ses employées dans sa ferme au domaine Ylang Ylang, à Anse-Jonchée, jeudi prochain. Il est reproché à Joseph Michel Fayolle, qui a plaidé non coupable, de n’avoir pas pris les mesures nécessaires pour que les personnes fréquentant sa ferme soient en sécurité.

Le 19 août 2006, un de ces cerfs se trouvant dans la ferme avait mortellement agressé une de ses employés, Jayanthee Jhugur, 56 ans, qui avait eu plusieurs côtes fracturées. Lors du procès, Me Lick Ng Sui Wa, qui défend l’accusé, avait révélé que les employés étaient au courant des dangers que représentaient les animaux et qu’ils les nourrissaient à travers l’enclos, lequel était verrouillé. Il avait rappelé que son client fait toujours face à un procès et que ce délit allégué a été commis il y a déjà plus de 10 ans.

Me Medhaven Armoogum, qui représente la poursuite, a soutenu que Michel Fayolle avait sa part de responsabilité dans cette affaire, ajoutant que ce dernier n’avait pas prévu de système précis pour nourrir les animaux de la ferme, n’ayant ainsi pas assuré la sécurité de ses employés