L’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam est dans l’attente d’une décision du DPP sur l’accusation provisoire de blanchiment d’argent qui pèse sur lui dans le cadre de la saisie de Rs 220 M à son domicile en février 2015. Alors que l’avis du DPP était attendu sur sa demande pour la radiation des charges provisoires, le parquet, par l’intermédiaire de Me Denis Mootoo, a demandé un renvoi du fait que la police a demandé une enquête supplémentaire et que des démarches ont été enclenchées auprès du bureau de l’Attorney General pour obtenir une “Mutual Legal Assistance” auprès d’une autre juridiction. Me Mootoo avait ajouté que « ces démarches pourraient prendre quelques mois ». Me Gavin Glover n’avait pas objecté à un nouveau renvoi, demandant cependant que la poursuite vienne directement avec sa décision finale la prochaine fois.
Me Gavin Glover devait insister sur la motion d’abandon de la charge provisoire de blanchiment d’argent qui pèse sur Navin Ramgoolam en cour de Curepipe car « l’enquête n’a toujours pas été bouclée en deux ans » et « la poursuite ne pouvait encore donner son avis sur ce dossier ». Un délai « abusif » a été évoqué par l’homme de loi. Le DPP rendra sa décision le 28 juin.
Pour rappel, Rs 220 millions et Rs 4 M en devises étrangères et en coupures de Rs 2 000 de la Banque de Maurice avaient été retrouvées dans les coffres saisis à la résidence de Riverwalk de Navin Ramgoolam lors de son arrestation en 2015.