L’ex-PPS et député du PMSD Thierry Henry devra revenir en cour le 3 février 2020 pour savoir quand le verdict sera rendu dans le cadre de son procès dans le cadre de son implication dans un accident mortel survenu en 2016 à Bois-Marchand, et dans lequel le jeune Stéphano André avait rendu l’âme. En l’absence du magistrat Sacheen Boodhoo, qui devait fixer une date hier, l’affaire sera de nouveau appelée pro-forma le 2 février 2020.

Le 25 novembre dernier, le magistrat avait fait état de nombreuses inexactitudes dans les procès-verbaux de la cour (“transcripts of court recordings”) et du besoin de les corriger avant de pouvoir se prononcer dans cette affaire. Le magistrat Sacheen Boodhoo n’ayant pu rendre son jugement, l’affaire avait été renvoyée au 6 décembre pour prendre connaissance de l’évolution quant aux corrections qui devront être faites avant qu’une date soit fixée pour prononcer le jugement.

Thierry Henry répond de cinq accusations devant la Cour intermédiaire, soit d’homicide involontaire par imprudence, de refus de se soumettre à un alcotest, de refus de soumettre un échantillon de sang pour des analyses, de conduite en état d’ivresse et d’entrave à l’enquête policière. Il a plaidé non-coupable des accusations portées contre lui. C’est Me Hervé Duval Jr qui mène le panel d’avocats qui le défend. La poursuite, elle, est représentée par Me Abdool Raheem Tajoodeen.