La famille Moossun a rendu un dernier hommage à Shakeel, parti trop tôt, ce dimanche 11 février à 13h30 à La Visitation, Vacoas.
Shakeel Moossun devait fêter ses 22 ans mercredi. Il était revenu de ses études en Malaisie il y a quelques mois et se préparait à rentrer de plain-pied dans la vie active. Sa soeur, qui avait partagé sa vie d’étudiant en Malaisie, était inconsolable hier.
Chez les Moossun cet après-midi à Vacoas
Shakeel Moossun et Niven Moothia sont décédés des suites d’une fracture de la nuque et de multiples blessures et asphyxie par noyade respectivement, selon le rapport final d’autopsie, après un accident de voiture.
Les familles de Shakeel Moossun et Niven Moothia ont commencé à s’inquiéter dès 10 heures du matin samedi lorsqu’ils ont constaté que les deux jeunes n’étaient pas rentrés.
L’inquiétude a grandi au fil de la journée puisque ces derniers étaient injoignables sur leurs téléphones portables. Une déposition a alors été faite à la police vers 16 heures.
Des recherches ont été menées dans la région de Flic en Flac et Rivière Noire.
Des images des caméras de surveillance de la discothèque Lakaz à Cascavelle ont été visionnées par la police et des proches des deux jeunes gens. Le premier constat: ils ont quitté les lieux vers 2 heures du matin samedi.
Les recherches se sont poursuivies dans l’après-midi et en soirée. C’est peu après minuit qu’une voiture a été repérée dans un cours d’eau peu après le rond-pont de Yemen. Outre les policiers et les pompiers, le GIPM a dû être rappelé à la rescousse pour enlever le véhicule de la rivière sous trois mètres d’eau. A deux heures du matin, lorsque la voiture a été identifiée, les familles ont été prévenues de la pénible découverte. Les deux corps s’y trouvaient.
Le pont Rivière du Rempart là où ils ont plongé vers la mort
La Toyota Vitz de couleur bleue aurait dérapé à hauteur de ce virage en L du rond-point de Yemen et a plongé dans la rivière. Selon les compagnies Emtel et Cellplus, les téléphones mobiles des deux amis ont cessé de fonctionner au même moment vers 2h30 du matin.
Tristesse chez les Moothia en attendant les funérailles

Chez les Moothia c’est la même consternation qui règne après la découverte du corps de Niven, après des heures de recherches vaines.

Les funérailles de Niven Moothia, qui habite Coromandel, sont prévues pour ce mardi 13 février. La famille attend le retour d’une proche.