Les contrats signés entre les différents Independent Power Producers (IPP) et le Central Electricity Board (CEB) ont été rendus publics hier après-midi après que la National Energy Audit Commission (NEAC) en a pris connaissance. Une signature d’accord entre ces producteurs d’énergie privés et le CEB a été signée jeudi au bureau du Premier ministre adjoint et ministre de l’Énergie Rashid Beebeejaun à Port-Louis.
La signature de cet accord fait suite aux exigences du gréviste de la faim Jeff Lingaya – en grève du jeudi 24 janvier au mardi 5 février – que les conditions des contrats entre des IPP et le CEB soient rendues publiques, qu’une Audit commission sur la production énergétique soit mise en place et que le projet de CT Power soit abandonné. Deux des trois exigences ont été obtenues, ce qui a mis fin à son action.
La NEAC, qui a siégé en plus d’une fois depuis son institution, a formulé sa demande de rendre leurs contrats publics aux IPP. Comme promis après la signature des accords entre le CEB et ses partenaires, la commission a rendu publics les contrats volumineux des sept producteurs, à savoir CT Power, Omnicane- St-Aubin, La Barack, Terragen Ltd, FUEL, Consolidated Energy Limited (CEL) et Sotravic Ltd.
Le public est ainsi invité à faire part de leurs commentaires à la commission. Celle-ci siégera de nouveau la semaine prochaine – mardi et vendredi – pour élaborer les modalités afin de faciliter cette démarche.
Le ministre de l’Énergie Rashid Beebeejaun, qui répondait jeudi aux questions de la presse, a précisé qu’il est important que le public comprenne ce qu’il y a dans ces contrats. Le président de la NEAC Dev Manraj a pour sa part affirmé que des campagnes d’explications publiques seront organisées pour mieux faire comprendre aux Mauriciens le contenu des contrats et leurs implications. Il a aussi annoncé que les futurs contrats seront aussi rendus publics dans un souci de transparence.