BrandActiv a lancé sur le marché local une nouvelle souche de volaille française : le poulet jaune des Landes, nourri sans antibiotiques et sans farine animale. Élevés dans les fermes de Volailles & Traditions pendant 60 jours, contre 35 à 40 jours pour les poulets conventionnels, ces poulets de qualité supérieure seront distribués par BrandActiv sous la marque Label 60 à partir du mercredi 30 avril.
« Avec 47 200 tonnes de poulet produites localement chaque année, la filière avicole mauricienne se porte bien. Et c’est sur ce marché porteur que se lance aujourd’hui BrandActiv, filiale du groupe IBL. L’entreprise mauricienne s’est associée à des experts locaux de l’agroalimentaire, notamment Inicia et Altéo, afin de créer Volailles et Tradition Ltée, qui sera chargée de l’élevage du poulet des Landes. Ce partenariat a également vu la création de fermes d’élevage dans l’est du pays avec un investissement de départ de Rs 160 millions. Nous avons voulu apporter un “plus” au marché avec cette nouvelle souche de poulet frais, car nous sentions une demande certaine de la part des familles mauriciennes pour un produit de qualité. Chez BrandActiv, nous avons toujours mis l’accent sur des produits de qualité et l’introduction sur le marché du Label 60 intervient dans la continuité de cette démarche. Nous sommes convaincus que ce produit unique à Maurice séduira une clientèle toujours plus exigeante », précise Jean Michel Rouillard, General Manager de BrandActiv. De souche dite « cou nu », le poulet des Landes possède un plumage roux et une peau jaune, contrairement aux poulets standards, à plumage blanc et peau blanche, élevés localement. Outre les différences physiologiques, le Label 60 est une qualité de poulet à croissance intermédiaire de par ses caractéristiques d’élevage. Comme son nom l’indique, cette nouvelle souche de poulet a été attelée à un cycle de vie qui s’étale sur 60 jours, adapté à son rythme, sans précipiter les choses. Ce procédé d’élevage à longue durée est l’une des raisons principales incitant à une meilleure qualité du produit. En outre, riche de son alimentation en maïs, ce poulet présente bon nombre de vertus en termes de goût et de qualités nutritionnelles. Selon les représentants du produit, en plus d’être un poulet qui s’adapte mieux au climat mauricien, il est aussi très bon à cuisiner, car moins gras et s’adaptant aux plats typiquement mauriciens. Les cinq fermes du groupe produiront, ensemble, 20% des volailles du marché local. « Étant plus cher, nous sommes conscients que nous ne pourrons pas vendre autant que les autres producteurs de volailles. Mais si cela prend de l’ampleur, nous envisagerons plus de fermes », poursuit Jean Michel Rouillard.
« Comme en témoignent les fermes que nous avons créées dans l’Est du pays, Volailles et Traditions Ltée est persuadé que ce nouveau produit se fera une place sur le marché local. Ces cinq fermes ont chacune une vocation bien précise dans la production de ce poulet de qualité : les poussins reproducteurs qui viennent de France passent environ 20 semaines sur la ferme de quarantaine, avant d’être transférés sur la ferme de reproduction pour la production d’oeufs fertiles. Ces oeufs fertiles sont ensuite transférés au couvoir pour la production de poussins d’un jour. Ces derniers sont finalement transférés sur les fermes d’élevage, où ils sont nourris et élevés pendant 60 jours. C’est grâce à ce procédé de production que nous pouvons aujourd’hui proposer à notre clientèle un produit d’une grande qualité », affirme Dominique Lincoln, General Manager de Volailles et Tradition Ltée. Les activités de la ferme créeront environ 170 emplois dans la région de l’est et permettront à la société Volailles et Tradition Ltée de contribuer à la professionnalisation du métier d’éleveur. À noter que ce poulet halal sera commercialisé à un prix de référence de Rs 180 le kilo.