La Mauritius Export Association (MEXA), principale porte-parole de l’industrie orientée vers l’exportation, a, dans un document diffusé durant le week-end, réclamé l’introduction des mesures urgentes afin de maintenir la compétitivité des produits d’exportation. « Des mesures urgentes sont nécessaires afin de maintenir la compétitivité des produits d’exportation mauriciens sur le marché britannique. Ces mesures peuvent prendre la forme de la politique monétaire as well as market-related measures that would comfort our buyers, for instance air freighting of our goods », est-il souligné.
Selon la MEXA, l’exportation des produits textiles et de l’habillement est frappée de plein fouet par la dépréciation de la livre sterling qui a suivi l’annonce du retrait prochain du Royaume-Uni de l’Union européenne. Une perte de 10 % a déjà été enregistrée en raison de la dépréciation de la livre sterling. Les moyennes entreprises sont les plus affectées car elles sont les plus exposées face au marché britannique. Quelque 2 500 emplois dans les entreprises de textile sont actuellement menacés. Ledit document rappelle que les compagnies mauriciennes emploient actuellement quelque 20 000 personnes et sont les plus menacées. Les exportations de textile et de l’habillement s’élèvent à une valeur de Rs 6,5 milliards vers la Grande-Bretagne, représentant 13,5 % des exportations totales et 1 % du PIB du pays. Les exportations vers la Grande-Bretagne ont déjà enregistré une baisse de 10 % à la suite d’une réduction de la consommation, provoquant ainsi une baisse de revenus. Outre le textile et l’habillement, Maurice exporte également des produits de mer pour une valeur de Rs 2,8 milliards vers la Grande-Bretagne.