Sun Packaging Co SAOC, entreprise omanaise spécialisée dans la fabrication de produits d’emballage flexibles, a ouvert une unité de production dans l’un des entrepôts de BPML situés au port franc. Ce projet a nécessité des investissements de l’ordre de USD 4 millions (environ Rs 145 millions), les promoteurs ciblant plus particulièrement le marché africain, où les perspectives de croissance sont très fortes.
L’inauguration officielle des nouvelles installations de Sun Packaging Company (Mauritius) Ltd a été effectuée hier matin par le ministre des Entreprises Sunilduth Bholah en présence du président du conseil d’administration et de la société mère omanaise, Mehdi Al Abdawani, des directeurs et représentants d’institutions publiques et du monde des affaires. Sun Packaging Co SAOC, a déclaré son président, a démarré ses activités en 1999 à Muscat, dans le sultanat d’Oman, enregistrant au fil des années des progrès soutenus. Sa capacité de production a augmenté de 8 fois au cours des 15 dernières années pour atteindre environ 12 000 tonnes. La compagnie s’est tournée graduellement vers l’exportation de ses produits, expédiant actuellement près de 80% de sa production vers plus d’une vingtaine de pays, dont les Etats-Unis et la Russie, tout en se rapprochant des marchés d’Afrique subsaharienne. Des multinationales telles Heinz, Unilever, Procter & Gamble, Nestlé et Tiffany sont parmi les clients de Sun Packaging.
Les opportunités grandissantes offertes par les marchés africains ont incité les promoteurs de Sun Packaging Co SAOC (les gouvernements d’Oman, du Brunei et des investisseurs privés, dont la société Al Anwar Holdings Co) à envisager la mise en place d’une base de production dans un pays proche de ces marchés, d’où le choix de Maurice. « The favourable business environment, ease of banking and financial repatriation, sound labor policy and a well-meaning bureaucracy coupled with a good law and order position swung the decision in favort of Mauritius as a production base », souligne un document de présentation de la société omanaise. Dans son allocution d’ouverture, le président de la société, Mehdi Al Abdawani, s’est félicité de l’intérêt démontré par la direction du Board of Investment, de BPML, entre autres, pour faire avancer le projet.
« L’Afrique est la nouvelle région de croissance. Nous voulons utiliser nos installations à Maurice pour développer nos exportations vers le continent. Nous sommes prêts à investir davantage dans ces installations au fur et à mesure que nos activités croissent », a déclaré Mehdi Al Abdawani. Selon ce dernier, les exportations de Sun Packaging Co (Mauritius) Ltd rapporteraient annuellement environ Rs 350 millions. L’entreprise occupe actuellement une superficie de quelque 2 800 mètres carrés dans un des entrepôts de BPML, mais peut disposer jusqu’à 3 500 mètres carrés. On laisse entendre qu’une deuxième ligne de production serait installée dans un proche avenir. La capacité actuelle est de 2 000 tonnes. Les promoteurs indiquent que 21 des 34 employés de l’usine sont Mauriciens.
« This unit is almost fully geared to the export market with customers in South Africa, Angola, Zambia and Mozambique », annonce la direction de Sun Packaging. Celle-ci affirme que le développement continu de l’unité mauricienne incitera les fournisseurs de matières premières de Sun Packaging à envisager une implantation à Maurice en vue de cibler les marchés d’exportation du continent africain.
Sunilduth Bholah s’est appesanti sur le développement des Petites et moyennes entreprises et des mesures prises par le gouvernement pour soutenir ce secteur tout en attirant les investissements étrangers et en incitant les fabricants locaux à se tourner vers les marchés extérieurs, dont celui de l’Afrique. Le ministre des Entreprises a parlé des efforts et stratégies à déployer pour que les PME rehaussent le niveau de la valeur ajoutée de leurs produits, améliorent leur productivité et se tournent vers des activités qui requièrent une plus grande spécialisation et un savoir plus poussé. « We will provide support for companies wanting to mobve to higher value-added and knowledge intensive activities », a promis Sunilduth Bholah.