La Financial Services Commission organisera dans le courant de cette année une campagne nationale en vue de sensibiliser les consommateurs aux bénéfices et risques associés à l’utilisation des produits financiers dans le pays.
L’annoncé de cette campagne a été faite vendredi par Clairette Ah Hen, Chief Executive de la Financial Services Commission (FSC), à la cérémonie de remise des prix aux gagnants d’une compétition dans le cadre d’un programme de promotion de la compréhension de la chose financière et du fonctionnement du secteur des services financiers dans le pays.
Lancée en décembre 2011 pour coïncider avec les 10 ans d’existence de la FSC, cette compétition avait pour thème « Le développement durable des services financiers à Maurice ». Ouverte aux élèves du secondaire (catégorie I) ainsi qu’aux étudiants du tertiaire (catégorie 11), la compétition a été respectivement remportée par les équipes du Droopnath Ramphul SSS et « Quest Brains » de l’Université de Maurice. La première était représentée par Manisha Heeramun, Ourousa Jeewoot, Samanta Apadoo et Anisha Teka. L’équipe universitaire était composée de Reshmi Chureetur, Urvashi Phagoo et Madhu Sandivni Bonomaully.
Dans son allocution, Clairette Ah Hen a souligné que ces dernières années ont été marquées par une internationalisation grandissante des marchés et tout déséquilibre dans un marché particulier débouche sur des effets domino dans d’autres marchés. Cela a été le cas avec la crise financière qui s’est déclenchée en 2008 et qui perdure. « With internationalization, the regulatory agenda is now being set at an international level and the FSC needs to be engaged with this, both to ensure that standards take proper account of the needs of Mauritius jurisdiction and to ensure that we have the knowledge to implement the standards as they emerge », a indiqué la Chief Executive de la FSC. Les politiques dans divers secteurs clés dépendent de ce qui se passe ailleurs.
La FSC, a ajouté Clairette Ah Hen, s’évertue à respecter les normes régulatoires internationales, une reconnaissance internationale de la qualité de son rôle de régulateur ayant des retombées positives pour le centre financier mauricien et les opérateurs du secteur en question. D’où la décision de la FSC de tout mettre en oeuvre pour sensibiliser au maximum les opérateurs et les consommateurs au fonctionnement du système financier ainsi qu’aux avantages et risques associés à différents types d’investissement.