Le rachat de 75 % du capital souscrit de Shell Mauritius Limited (SML) par la nouvelle société hollandaise Plateau East Cluster Holdings BV sera complété le 30 novembre prochain, annoncent officiellement les parties concernées par cette transaction. Plateau East Cluster Holdings est née d’un partenariat entre le groupe Vitol, un des gros acteurs du marché mondial des produits énergétiques, la compagnie d’investissement Helios Investment Partners, et la Royal Dutch Shell.
La décision de la Royal Dutch Shell de procéder à un désinvestissement dans la plupart de ses activités de détail en Afrique, contrôlées par Shell Overseas Holding Limited, avait été prise en février dernier. Les deux partenaires qui se sont porté acquéreurs des intérêts de Shell dans les pays africains concernés ont procédé à un long exercice de due diligence avant d’arriver à un accord sur les modalités du rachat. Le groupe Vitol et Helios Investment Partners ont décidé dans le cadre de ce deal de créer un nouveau joint venture avec une part égale de 40 % chacun, les 20 % restants étant alloués à Shell.
Ce joint-venture portant le nom de Plateau Holdings BV a créé une filiale, Plateau East Cluster Holdings BV, qui se chargera d’effectuer le rachat des activités de détail de Shell en Afrique, dont celui des quelque 22 millions d’actions de Shell Mauritius Limited. Les parties concernées attendent que les autorités du pays, en l’occurrence la Financial Services Commission (FSC), déterminent le prix minimum auquel l’action de Shell Mauritius Limited devra être vendue, cela conformément aux Securities (Takeover) Rules 2010. Cependant, les parties contractantes du deal se réservent le droit de fixer un montant supérieur mais devront également proposer le même prix aux autres actionnaires désirant vendre leurs actions. Les règlements boursiers prévoient des délais pour de tels exercices. À noter que le titre de Shell Mauritius Limited était coté hier à Rs 167 sur le marché officiel de la Bourse, soit un gain de Rs 6 par rapport à son niveau de la veille.
Outre le contrôle des opérations de Shell Mauritius Limited qui, laisse-t-on entendre, changera de nom par la suite, les nouveaux acquéreurs vont aussi prendre en main les « existing oil products, distribution and retailing businesses » de Shell dans sept pays africains. Ils se proposent, dans un deuxième temps, de faire l’acquisition des opérations de Shell dans sept autres pays avec possibilité d’y ajouter cinq pays additionnels. Le coût total du rachat y compris celui de Shell Mauritius Limited est d’environ 1 milliard de dollars (près de Rs 30 milliards).
Le groupe Vitol a été créé en 1966 à Rotterdam, Hollande. Il s’est transformé progressivement en un acteur majeur dans le secteur des produits énergétiques, se positionnant comme l’un des plus grands courtiers au monde. Vitol est actif dans le commerce du pétrole brut, du pétrole raffiné, du gaz naturel, du charbon et d’autres produits dérivés. Il se fait aussi un nom dans l’exploration et la production pétrolière avec des terminaux au Ghana, au Cameroun, aux Philippines, au Kazakhstan, en Russie et en Azerbaïdjan.
Helios Investment Partners gère des fonds de l’ordre de 1,5 milliard de dollars et se focalise sur les marchés africains. Elle propose des investissements structurés dans des valeurs boursières et des investissements directs dans le capital de société privée. Helios gère le Modern Africa Fund (US $ 110 millions) pour le compte de plusieurs investisseurs dont l’Overseas Private Investment Corporation des États-Unis.