Après avoir annoncé les mesures phares, dont la pension de vieillesse à Rs 5 000 et l’introduction d’un salaire minimum, qu’elle compte concrétiser en cas de victoire aux élections et après avoir distillé d’autres mesures pendant ses sorties, ces derniers jours, l’Alliance Lepep dit plus sur ses projets dans le manifeste électoral qu’elle a rendu public avant-hier.
Le document Gouverner pour le Peuple avec le Peuple, de 47 pages, débute avec « un contrat de confiance avec la population en 12 commandements » signifiant l’intention de cette alliance de mettre la population au centre de ses préoccupations. Le programme électoral de l’Alliance Lepep relève les 12 points qui seront traités en priorité pendant les trois premiers mois si elle se retrouve au gouvernement, et les aborde à nouveau dans les quatre thèmes du programme.
En présentant leur manifeste électoral, les dirigeants de l’alliance ont mis en relief son caractère populaire, sociale et économique. Hormis la pension de vieillesse qui passe à Rs 5 000, l’augmentation de la pension des veuves, orphelins et handicapés, l’abolition des frais d’examens de School Certificate et de Higher School Certificate, le programme annonce la baisse de la TVA sur certains produits alimentaires, l’introduction d’un Sexual Protection Order pour les enfants à risque, la relance de la ville de Highlands et du concept Duty Free Island, l’introduction de la télévision privée, la mise sur pied d’une Financial Crime Commission, la réforme électorale, une loi antitransfuge, entre autres.
Toutefois, l’objectif premier du programme de l’Alliance Lepep, a dit son leader, sir Anerood Jugnauth, « est de recréer un deuxième miracle économique ». Abondant dans le même sens, Xavier-Luc Duval (XLD), le vice-Premier ministre désigné par l’alliance si elle forme le prochain gouvernement, a fait le lien entre les mesures pour améliorer la qualité de la vie de la population et la croissance économique.
Revaloriser les îles
« Un programme n’a de la valeur uniquement si ceux qui formulent des promesses sont crédibles, sincères et ont fait leurs preuves », a déclaré sir Anerood Jugnauth en lançant le manifeste électoral de l’alliance. D’ailleurs, le programme, a-t-il dit, a été l’axe autour duquel l’alliance a été créée. SAJ a fait ressortir que tous les composants de l’Alliance Lepep « partagent la même vision avec la même philosophie ».
SAJ, Premier ministre annoncé si l’Alliance Lepep remporte les législatives, a expliqué que les mesures du manifeste électoral relèvent d’un engagement pour combattre la pauvreté, le chômage, la fraude et la corruption, le gaspillage, l’insécurité et la drogue. Et de poursuivre : « Ramgoolam finn amenn pourisman, stagnasion, mefians ek divizion lor tou nivo, ekonomik ek sosial ».
Pour SAJ, Gouverner pour le Peuple avec le Peuple est « un pacte avec la nation mauricienne » et la promesse d’un avenir meilleur. En rappelant les priorités du manifeste électoral, il a eu un mot pour les îles rattachées à la République : « Nous revaloriserons les îles.  » Et ce n’est pas sans lancer un appel de soutien à la population que SAJ a expliqué que c’est par celle-ci que le programme de l’Alliance Lepep deviendra celui du prochain gouvernement.
L’eau 24/7
Pour XLD, leader du PMSD, le programme présenté vendredi dernier n’est pas un condensé de belles paroles, « mais propose des solutions pratiques pour améliorer la vie des citoyens dans leur quotidien ». Ce dernier a parlé d’un programme qui fait la part belle à la méritocratie, à la justice sociale, à la bonne gouvernance… Il est revenu sur la pension de vieillesse qui, en passant à Rs 5 000, augmentera le pouvoir d’achat de quelque 200 000 personnes concernées, ainsi que le salaire minimum qu’il a qualifié de rempart contre l’exploitation des travailleurs au bas de l’échelle.
Il a annoncé la baisse de la TVA sur certains produits alimentaires — dont les jus sans sucre ajouté, des céréales ainsi que des couches pour bébés —, un programme destiné à placer des jeunes dans le monde du travail tout en subventionnant les employeurs pour faciliter l’embauche des concernés. Pour améliorer le stockage, le captage et la distribution d’eau, l’Alliance Lepep, a dit XLD, préconise entre autres des travaux pour compléter le Bagatelle Dam. « Notre objectif est de faire en sorte qu’à la fin de notre mandat, l’eau est distribuée à travers Maurice pendant 24 heures, tous les jours !  » a déclaré le leader du PMSD.
Par ailleurs, c’est aussi lui qui a parlé de la construction de 2 000 maisons sociales par an, la vente de terrains à bas prix aux personnes économiquement défavorisées, la réduction des prix « exorbitants » des management charges dans les projet de construction de la NHDC, la distribution de repas chauds dans toutes les écoles primaires de l’île et l’implémentation du Nine-Year Schooling.
XLD a annoncé la décentralisation des services de la santé, l’introduction du family doctor’s scheme, la distribution gratuite de glucomètres aux diabétiques. Toujours en matière de santé, le leader du PMSD a expliqué que les salles d’opération dans le service hospitalier fonctionneront 24h/24…
Party List System et barème de 5%
Il est revenu à Ivan Collendavelloo, leader du Muvman Liberater, de commenter sur les points figurant au chapitre de l’approfondissement de la démocratie. Il a donc annoncé l’introduction d’une Freedom of Information Act « pour que la population puisse, sous conditions, recevoir des informations qui l’intéressent, pour que des contrats comme ceux conclus avec Betamax, l’achat des avions, du projet de métro léger ne soient plus tenus en secret ».
Ivan Collendavelloo a aussi donné l’assurance que pour assurer la liberté individuelle des Mauriciens, l’Alliance Lepep donne la garantie qu’elle « détruira toutes les données que le gouvernement travailliste est en train de recueillir sur les citoyens » pour les besoins de la nouvelle carte d’identité. Ce dernier a annoncé la mise en vigueur d’une Financing of Political Parties Act pour assurer la transparence sur le financement des partis politiques.
Après avoir insisté sur la nécessité de consolider l’Electoral Supervisory Commission pour suivre la campagne des partis politiques et le respect du code of conduct, le leader du ML a expliqué que cette refonte marchera de pair avec la réforme électorale envisagée. « Nous avons besoin d’un système électoral sérieux pour que les partis plébiscités par les électeurs soient représentés adéquatement au Parlement avec un Party List System et un barème de 5%. Notre réforme ne causera pas de préjudice au Best Loser System ! « 
Pravind Jugnauth, leader du MSM, qui a repris la thématique du combat contre la pauvreté, a explicité sur les mesures sociales, dont l’introduction d’un plan Marshall, la coordination des programmes déjà en place, la révision de l’Income Support, un programme d’assistance pour les enfants scolarisés issus de familles pauvres les permettant de poursuivre leurs études jusqu’au cycle tertiaire.
Il a évoqué les cours de reconversion à l’intention des jeunes diplômés au chômage, la relance du sport dans le milieu scolaire, la création d’une école des arts, etc. En matière de protection de l’enfance, Pravind Jugnauth a annoncé la mise sur pied d’une brigade spécialisée dans le combat contre la prostitution infantile, d’une National Coalition against Domestic Violence pour mieux protéger les femmes battues, l’extension du congé de maternité de deux semaines.
Vishnu Lutchmeenaraidoo, shadow minister of Finances d’un éventuel gouvernement MSM-PMSD-ML et Showkutally Soodhun, président du MSM, ont également défendu le manifeste électoral de l’Alliance Lepep.