« 3 163 stagiaires ont été placés dans le secteur privé depuis mai 2017. Le chiffre de ceux qui ont obtenu un emploi au mois de mai 2018 n’est pas encore compilé.

Cependant, depuis janvier 2017, 288 stagiaires ont obtenu un emploi permanent dans l’entreprise où ils ont terminé leur formation d’un an », a déclaré le ministre Soodesh Callichurn à l’Assemblée nationale, mardi dernier, à une question du député Dhanjay Ramful sur le nombre de jeunes enregistrés sous le YEP.

D’emblée, le ministre devait indiquer qu’environ 70% des stagiaires n’avaient pas terminé le stage d’un an pour diverses raisons, notamment l’emploi dans d’autres organisations internationales, les organisations non adaptées en hébergement, leur rendement insatisfaisant, et le désir de poursuivre des études.

Par exemple, dans le cas d’une entreprise, qui a fait appel à environ 500 stagiaires, 77 % d’entre eux n’avaient pas terminé la formation d’un an. Et d’ajouter que ceux sous le programme de YEP sont considérés comme des “employed”, puisqu’ils reçoivent un “stipend”.