Le projet routier qui prévoit de rejoindre Flic-en-Flac à La Vigie

La Road Development Authority (RDA) prévoit la conclusion du nouveau projet routier de Bypass de Flic en Flac d’ici 2024. Les 27 kilomètres de route reliant La Vigie–La Brasserie–Beaux Songes Link Road et la région de Flic en Flac devraient être construits durant les quatre prochaines années, affirment des responsables du dossier au niveau de la RDA lors d’un constat de visu dimanche, en compagnie du ministre des Infrastructures nationales, Bobby Hurreeram, et celui du Transport et du métro, Alan Ganoo.

Le démarrage des travaux est annoncé pour le mois de mars 2020, a fait comprendre le General Manager de la RDA, Nazeer Mowlabaccus. « Preske 80% nou larout li devlope par sugarcane tracks. O fil dezane nou fi nn improve kantite nou kapav me selman sa bann sugarcane tracks-la zot ena enn limitasion. Ou gagn abitasion 2 kote ». Selon lui, compte tenu des spécificités des routes, il est difficile d’avoir les « engineering standards » comme il se doit.

Le gouvernement central a comme priorité de construire des routes sécurisées et « free of congestion » pour aider les habitants de l’Ouest à se départir du problème d’embouteillage qui perdure. « Nou pe debit enn nouvo program avec enn nouvo rezo routie. Dan sa rezion-la nou kone problem ki ena. Nou tou kone ena enn sel larout rantre ek sorti dan Flic en Flac. E avek developman ki pe ena ou pa pou kapav deblok sitiasion-la », a expliqué le GM de la RDA.

Selon lui, la nouvelle route aura comme point de départ la région de Flic en Flac et « pou bypass la rout existan, bypass Beaux Songes, Vacoas, Quatre-Bornes, Curepipe ek li al lor lotorout M1 La Vigie ». La Vigie–La Brasserie–Beaux Songes Link Road est divisée en deux parties, notamment une première phase des travaux comprenant La Vigie–La Marie et un deuxième volet couvrant La Marie-BeauxSonges, soit 15,4 kilomètres au total. La partie Flic-en-Flac Bypass s’étend, quant à elle, sur 12 kilomètres.

Les procédures pour les travaux de La Vigie–La Brasserie–Beaux Songes Link Road ont déjà été entreprises au niveau du Central Procurement Board (CPB) et neuf entrepreneurs ont été pré-qualifi és pour ce contrat – qui devrait probablement être alloué en janvier 2020. La durée envisagée des travaux de La Vigie–La Brasserie–Beaux Songes Link Road est de deux ans, font comprendre les responsables du dossier, et devraient coûter dans les Rs 1,6 milliard au gouvernement.

La partie de Flic en Flac Bypass se fera sur une Private-Public Partnership entre les sucriers de Médine et le gouvernement avec un cost sharing de 50-50. Le design routier de cette zone a déjà été réalisé par un consultant du groupe sucrier et approuvé par la RDA. « Sa bout depi Pierrefonds pou vinn ziska Casela pou kout Rs 700 millions. Nou pou fer li sou supervizion RDA e TMRSU. Tou lwes pei ziska 2035 poudezanklave e nou Medine nou pe partisip ek gouvernman pou fer li », a avancé le Chief Executive Officer de Médine Thierry Sauzier.

Pour sa part, le ministre des Infrastructures nationales, Bobby Hurreeram a affirmé que le gouvernement « pe pran sant de lil pe amenn dan lwes ». Il a avancé que le plan consiste à dresser un réseau routier qui pourra faciliter la vie de tous les Mauriciens. « Isi se enn lexamp ankor kot sekter prive ek gouvernma pe met lame ansam. Nou deman tou ban Morisien kolabore pou tou mars bien », a soutenu Bobby Hurreeram. Quant au ministre du Transport, Alan Ganoo, il s’est réjoui que ce projet facilite la vie des habitants de l’Ouest, notamment les mandants de sa circonscription Savanne/Rivière Noire (No 14). Il dit espérer que dans les années à venir les résidents de l’Ouest noteront la différence et la « délivrance » qu’apportera ce projet.

Quant au dossier Metro Express, Alan Ganoo affi rme que le gouvernement communiquera sur la mise en opération dans les jours à venir et que les autorités adresseront toutes les interrogations en suspens jusqu’ici.