Il voulait voir sur place et se faire une opinion ensuite. C’est ce qu’il a fait. Le leader de l’opposition et du MMM s’est rendu à Gris Gris, hier, pour constater de visu l’état du chantier du morcellement résidentiel en projet et au sujet duquel le promoteur a donné toutes les garanties de préservation de l’environnement. C’est suite aux objections à cet effet que formulent les habitants de la localité et ceux qui sont attachés à son aspect traditionnel que la démarche d’hier a eu lieu. 
Plusieurs possibilités ont été évoquées, la maintien en l’état de l’accès à la Roche qui Pleure, avec une option d’acquisition obligatoire par l’État, l’aménagement d’une autre voie par le promoteur plus éloignée des Pas Géométriques et une toute nouvelle proposition, qui consiste à créer une espèce de sentier écologique, menant au site mais plus près des Pas Géométriques. C’est de tout cela qu’il était question, hier, lors de la visite des lieux par Paul Bérenger.
En sus des deux membres du MMM qui ont brigué les suffrages au No 13, Vishnu Lutchmeenaraidoo et Zuberr Joomye, il y avait aussi Avi Thancanamootoo, Kishore Pertab qui s’était présenté dans la même circonsctiption en 2005, ainsi que des membres du MSM comme Rashid Daureeawoo et Sooroojdev Phokeer.
En attendant que l’opposition définisse sa position, la plate-forme pour sauver notre falaise continue sa campagne de mobilisation avec des meetings de sensibilisation dans la région. Elle sera sur le parking public aujourd’hui à Gris Gris avant de sillonner Chemin Grenier, Rivière des Anguilles, Surinam, Chamouny et Souillac. La pétition circulée pour faire obstacle au projet a déjà recueilli de nombreuses signatures.