Depuis hier, une vidéo circule chez nos amis les internautes se moquant des politiciens et des raisons derrière les motifs de l’avancement du projet CT Power. Malgré les diverses manifestations des citoyens, associations, organisations politiques et scientifiques et des habitants d’Albion contre le Projet CT Power, le gouvernement s’est toutefois acharné à aller de l’avant sans tenir compte du rapport défavorable de la NEC et de la fameuse grève de la faim de Jeff Lingaya. Cette décision n’a cependant pas empêché les mécontents d’élever la voix, ou plutôt amuser les internautes en postant une vidéo satirique sur les réseaux sociaux.
Mové Piti (ndlr : pseudo de Facebook), l’homme derrière cet acte ne s’est pas retenu. Il a pris à contre-pied des politiciens en mettant en avant les dangers qu’amèneront l’aboutissement d’un tel projet d’un point de vue santé et environnemental. « Sarbon nwar, sarbon blan, mwa mo pou tir tou bann plan, kare ar lanvironnman ek lavenir nou pei », sont entre autres des paroles contenues dans la vidéo.
Cherchent-ils un nouvel affront gouvernemental ? La question se pose car celui à l’origine de la vidéo a également remis en question la politique du pays et doute de la démocratie.
L’auteur de la vidéo a d’ailleurs lancé un appel de mobilisation et de soutien contre le projet CT Power ainsi que de « phase out » les autres centrales à charbon qui existent dans le pays. Il a aussi demandé que les Mauriciens encouragent plus les projets « korperativ soler » qui utilisent des sources d’énergie potable pour la production d’électricité.
Pour ce mouvement de solidarité, Mové Piti demande à ce que les personnes voulant lutter pour ce projet viennent sur la rue, munis de leurs bougies allumées ainsi que des pancartes avec des messages contre le projet CT Power le lundi 3 février à 19 h. « Fer tousala pou lamour ou pei, so lanatir ek lanvironnman ek pou bann zanfan dime. »