Une Precautionary Measure a été consignée hier après-midi au poste de police de Chemin-Grenier au nom de Clear Ocean Hotel and Resort Development Group, promoteur du projet Pelangi Resort, à Pomponette. Il allègue avoir eu vent à travers les réseaux sociaux, notamment sur Facebook, qu’un rassemblement devrait se tenir ce dimanche sur la plage publique pour contester la construction d’un hôtel.
Dans un communiqué émis hier après-midi, le promoteur indique que « la plage restera accessible au public pendant la construction et même après l’ouverture de l’hôtel en 2020 ». Il affirme également que la faune et la flore de la plage seront maintenues et prévoit dans la foulée d’offrir de l’emploi aux habitants de la région.
La présence de piquets et de marquages sur la plage par des habitués, le lundi 7 novembre, a déclenché une levée de boucliers de la part des activistes d’Aret Kokin Nou Laplaz ainsi que de quelques habitants de la région.
Du côté d’AKNL, on laisse entendre que malgré les signes de travaux, aucun panneau n’a été placé sur la plage pour indiquer une quelconque construction. Les activistes avancent qu’une action légale a déjà été enclenchée contre ce projet et qu’il aurait été mieux de stopper les travaux, le temps que le judiciaire tranche.
Ce projet de construction d’hôtel a fait couler beaucoup d’encre. En avril 2004, le gouvernement a approuvé un plan intégré pour le tourisme à St Félix qui comprenait le détournement de la route côtière pour trois sites d’hôtels à développer. Shanti Maurice a d’ailleurs été construit sur le site de l’hôtel. Le gouvernement issu des élections générales de 2005 a accordé un bail de site industriel à Midas Acropolis Co Ltd pour le site hôtelier en octobre 2006. Mais en octobre 2015, Midas Acropolis Co Ltd a informé le ministère du Logement et des Terres que l’entreprise ne poursuivrait pas le projet de développement hôtelier et qu’elle restituerait le terrain au ministère. Et ce n’est qu’à ce moment précis que Clear Ocean Hôtel et Resort Limited est entré en jeu, soit le 20 Décembre 2015, pour le développement d’un hôtel Sheraton 5 étoiles.
Les licences d’Environment Impact Assessment (EIA) au nom de Clear Ocean Hotel et Resorts Limited ont été obtenues en octobre 2016. Le gouvernement a approuvé l’octroi d’un bail industriel à Clear Ocean Hotel et Resort Limited sur la parcelle de terrain de l’État à St Félix un mois plus tard, et le bail du site pour la parcelle de terrain de l’État a été signé le 15 août 2017. Mais du côté des protestataires, on laisse entendre qu’il s’agit d’un accaparement de la plage destinée aux Mauriciens. En 2016, la plage avait été deproclaimed par le gouvernement. AKNL traîné le ministère des Terres en Cour suite à la destruction d’une partie de la plage de Pomponette et l’affaire sera entendue le 23 novembre. Les militants préparent un « picnic protestation » sur la plage de Pomponette ce dimanche.