La semaine dernière, deux groupes de pêcheurs de La Preneuse et de Rivière-Noire, ont obtenu une indemnisation de New Mauritius Hotels (NMH) dans le sillage de la construction de l’hôtel Les Salines Beachcomber Resort and Spa. Un troisième groupe de pêcheurs dit avoir été écarté des négociations et en tient le ministère de la Pêche pour responsable.

Selon Louis Arnaud L’Enflé, les papiers d’enregistrement de la coopérative mentionnent pourtant La Preneuse comme base d’opération. La dizaine de membres de la coopérative Saint-Benoît sont remontés. Alors que leurs collègues de La Preneuse et de Rivière-Noire ont touché une compensation la semaine dernière, ils ont tout simplement été ignorés. Louis Arnaud L’Enflé, président de la coopérative, dit ne pas comprendre cette position de NMH, d’autant qu’ils sont des pêcheurs à la senne et que leur base d’opération s’étend jusqu’à Rivière-Noire.

Selon les explications qui lui ont été données, c’est parce que les pêcheurs concernés habitent Tamarin qu’ils n’ont pas été appelés à participer aux négociations. « Mais la carte d’enregistrement de la coopérative mentionne bien La Preneuse. À notre avis, c’était au ministère de la Pêche de faire comprendre à l’opérateur hôtelier que nous opérons dans cette zone. Mais il ne l’a pas fait. Avec pour conséquence que les pêcheurs de La Preneuse et de Rivière-Noire ont obtenu une compensation, mais pas nous. » Ce dernier affirme qu’il est déjà « très difficile d’opérer » dans la région avec les différentes activités touristiques comme le kite surf. « Parfois, les surfeurs se prennent les pieds dans la senne et détruisent tout. Il nous est arrivé de perdre toute notre prise. Maintenant, avec d’autres hôtels, cela sera encore plus difficile. »

Sollicité sur la question, le service de communication de NMH précise avant tout qu’il n’a jamais été question de compensation. « NMH n’entreprendra pas de travaux qui viendront affecter les activités des pêcheurs. Il ne s’agit donc pas d’une compensation. Par contre, dans le cadre du plan social accompagnant son projet aux Salines Rivière-Noire, NMH a créé un fonds de solidarité de Rs 4 M pour les 57 pêcheurs enregistrés dans les deux associations du village de La Preneuse Rivière- Noire. » NMH dit se limiter à cette zone étant donné que le projet hôtelier sera implémenté aux Salines, dans le village de La Preneuse Rivière- Noire. « En conséquence, nos actions sociales sont limitées à ce village. Nous ne pouvons intervenir sur une zone plus large car cela disperserait les ressources tant humaines que financières que nous avons allouées à cette cause. »