Le policier Juggiah avait réclamé une “judicial review” des nominations d’Assistant Superintendant of Police (ASP), souhaitant savoir pourquoi la Disciplined Forces Service Commission (DFSC) et le Commissaire de Police ne l’avaient pas promu au rang d’ASP, se considérant être plus “senior” et plus qualifié que certains de ses collègues. Les officiers promus avaient été assignés comme co-défendeurs dans cette affaire. Dans sa plainte, le policier souhaitait que la Cour suprême intervienne pour que la DFSC et le CP le nomment à ce poste avec effet rétroactif et que tous les documents relatifs à la nomination des autres policiers soient présentés en cour.
Dans un jugement rendu hier, le chef juge Keshoe Parsad Matadeen et le juge David Chan Kan Choeng ont rejeté sa demande. La cour a souligné que le policier avait énuméré ses qualifications professionnelles et son expérience sans mentionner les compétences des officiers promus. « The applicant’s lengthy affidavit in support of his application makes mention of his experience and all his professional and technical qualifications but is completely silent about the qualifications, experience and merits of the co-respondents. Moreover, ex facie the affidavit, the applicant makes a number of assumptions before concluding that he should have been promoted », écrit le jugement.