La croissance du nombre d’arrivées touristiques espérées en provenance de la Chine ouvre de nouvelles perspectives pour Air Mauritius. C’est dans cette optique que la compagnie aérienne nationale — après un premier succès de vols ponctuels organisés durant la fête du printemps — atterrira et décollera désormais une fois par semaine de Chengdu. Le vol inaugural de cette nouvelle destination, ville située dans la province de Sichuan dans le sud-ouest de la Chine, a eu lieu lundi au départ de Maurice.
Pour l’occasion, une délégation mauricienne, dirigée par le vice-premier ministre et ministre du Tourisme, et composée des représentants de la MTPA, de la Tourism Authority, du board d’Air Mauritius et d’autres invités, a fait le déplacement. L’occasion pour Xavier-Luc Duval, qui a rencontré le gouverneur de Sichuan et le maire de Chengdu, d’approfondir les discussions en vue de jumeler une ville mauricienne à Chengdu. Cette visite du n° 2 du gouvernement mauricien a suscité la curiosité de la presse locale de Chengdu, souhaitant comprendre l’intérêt de la compagnie aérienne nationale de desservir leur ville. Annonce leur a été faite qu’outre le tourisme, de nouvelles perspectives de coopérations politiques et économiques se profilaient à l’horizon pour Maurice et Chengdu.
« Le marché chinois est porteur et devrait continuer sa croissance et contribuer à atteindre les objectifs des autorités touristiques mauriciennes de plus d’un million de touristes par an. Et cette perspective ouvre la voie à d’autres développements », assure Xavier-Luc Duval. Ce dernier estime qu’avec une nouvelle destination comme Chengdu, ville moderne et intelligente, Maurice pourrait également compter sur d’autres voies de coopération dont celle de la technologie hightech et l’agriculture.
Lors de ses visites, mardi, dans différentes entreprises spécialisées dans la haute technologie dont le 3D, le ministre mauricien s’est dit impressionné par le savoir-faire et la maîtrise des jeunes créateurs chinois. Chengdu pourrait aussi servir de modèle quant à l’ambition de Smart Cities à Maurice. Il existe, en effet, dans la ville plusieurs entreprises et des centres qui intègrent ce type de développements, à l’instar du Global Centre.
Une fréquence de vols qui pourrait croître…
Pour sa part, Arjoon Sudhoo, Chairman d’Air Mauritius, estime pour sa part qu’au vu de l’intérêt suscité déjà par ce premier vol inaugural de l’A340 vers Maurice pour les semaines à venir, il n’est pas à écarter que la compagnie aérienne nationale augmente très vite le nombre de vols par semaine sur cette nouvelle destination – qui s’ajoute aux trois autres, Shanghai, Beijing et Hong Kong. Air Mauritius espère ainsi atteindre les 70,000 voyageurs chinois jusqu’à la fin de cette année. Ce qui outre de renforcer la présence d’Air Mauritius sur la Chine, permettra d’ouvrir la voie à de « nouvelles opportunités d’affaires et parallèlement, d’établir Maurice comme véritable hub entre l’Afrique et l’Asie ».
Ce vol inaugural s’est fait au mois de juillet car Air Mauritius veut miser sur l’été chinois, particulièrement chaud et pollué, pour attirer les chinois chez nous et ainsi booster la saison hivernale à Maurice.