Dans son mémoire au ministre des Finances contenant ses propositions pour le Budget 2014, la Federation of Civil Service and other Unions (FCSOU) suggère que, dans le cadre du transport gratuit, l’argent soit versé directement aux parents. La fédération syndicale propose également, entre autres, l’introduction d’un salaire mensuel minimum de Rs 15 000 pour une famille de quatre personnes (deux adultes et deux enfants).
« On doit cesser avec le versement de l’allocation de transport des étudiants directement aux compagnies d’autobus. A la place, il faut introduire une méthode beaucoup plus transparente et balancée, telle que le paiement de cette allocation directement aux parents », peut-on lire dans le mémoire que la FCSOU a soumis au ministre des Finances dans le cadre de la préparation du Budget pour l’année 2014. Le ministre des Finances présentera ce Budget à l’Assemblée Nationale vendredi.
La FCSOU réclame d’autre part l’abrogation des contrats des compagnies de nettoyage privées dans les écoles. A la place la confédération se dit en faveur du recrutement des General Workers de tous les ministères.
Pour améliorer la qualité du service de la fonction publique, la FCSOU exprime le souhait que d’une part tous les postes vacants soient remplis et d’autre part que les exercices de promotion soient complétés. De même, elle exige l’abrogation du Service to the Nation Scheme qui prévoyait le recrutement sous contrat d’officiers. « Le gouvernement ne doit pas abdiquer son rôle comme le principal employeur du pays », commente la fédération.
Parallèlement, la fédération des syndicats de la fonction publique propose la décentralisation des divers bureaux des ministères et autres département du gouvernement et leur regroupement sous un même toit dans des Civil Service Headquarters en dehors de Port-Louis. « Cela va non seulement aider à alléger le problème de la congestion routière dans la capitale, mais permettra également à la population de bénéficier sous un même toit des services d’un “One Stop Shop” ».
En matière de taxes, la FCSOU préconise que le seuil de l’imposition des Lump Sum et Gratuity soit élevé de Rs 1,5 million à Rs 2 millions. De même, elle suggère que les Passage Benefits et les Sick Leaves soient exemptés de taxe.
Dans le domaine de la santé, la fédération syndicale propose la construction d’une Med Clinic dans chaque district, car les dispensaires ne seraient pas à même, estime-elle, de subvenir aux besoins grandissants des Mauriciens en matière de services de santé. « Ce sera également un moyen efficace de réduire le stress du personnel hospitalier ».
Toujours dans le domaine de la santé, la FCSOU préconise la construction d’un hôpital et d’un centre de recherche sur les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, eu égard au phénomène du vieillissement de la population mauricienne.
Proposant l’introduction d’un salaire mensuel minimum pour une famille de quatre personnes (deux adultes et deux enfants), la FCSOU préconise que celui-ci s’élève à Rs 15 000. « Ce sera en ligne avec le concept de travail décent ».
La fédération syndicale réclame également la réintroduction d’un budget de Rs 300 par tête pour le bien-être des fonctionnaires, la démolition de l’hôpital Victoria et la construction d’un hôpital moderne à la place et l’introduction d’une Right to Information Act, entre autres.